C’est quoi le revenu primaire et comment se calcule t-il ?

revenu primaire

En France et dans d’autres pays d’Europe, le revenu primaire est calculé pour tous les ménages en ce qui concerne leur contribution à la production économique de façon directe ou indirecte. Il se compose de plusieurs frais selon que son bénéficiaire soit fonctionnaire, salarié, ménagère, etc. Quelles sont les spécificités de cette notion ? Quels sont ses différents composants ? Voici dans cet article toutes les informations importantes à connaître sur ce type de revenu.

Le revenu primaire : qu’est-ce que c’est ?

Le revenu primaire constitue l’ensemble de tous les gains des agents participants à l’économie ou ceux des ménages résidents. Ces revenus concernent aussi bien ceux obtenus directement par contribution au développement du système économique ou ceux tirés indirectement.

Ainsi, il est compris dans le revenu primaire, le profit des activités faisant gagner un salaire ou non ainsi que les profits provenant d’un investissement immobilier ou mobilier. De ce type de revenu, sont exclus les prestations sociales qui sont considérées comme des bénéfices avant redistribution.

C’est une notion qui fait l’objet de calcul pour tous les domaines institutionnels (ménages, entreprises individuelles, les organismes de finance, assurances et banques…) étant sur le territoire français depuis une année au moins. Si l’on veut définir le revenu primaire d’un salarié, on dira que c’est le salaire qui devait lui revenir s’il n’a pas de taxes, impôts, charges sociales et autres à payer.

Quels sont ses différents composants ?

Il existe de nombreux éléments dont le revenu primaire se compose. Il s’agit notamment des salaires avec les contributions sociales, du revenu mixte ainsi que du revenu sur la propriété.

Les salaires et les contributions sociales

Le revenu primaire comprend les salaires ainsi que les prélèvements sociaux se basant sur les rémunérations. Les salaires comprennent également les traitements des employés de la fonction publique, les gages des employés de service, les primes et les cotisations à la charge de l’employeur. Ces deux éléments représentent la plus grande part de ce revenu quand il s’agit des ménages.

Le revenu mixte

Le revenu primaire se compose aussi du revenu mixte de tous les entrepreneurs à titre individuel. Il est inclus dans les constituants de ce revenu dans la mesure où ces acteurs (artisans, entrepreneurs individuels, ou les travailleurs de la profession libérale) y mettent aussi bien leur travail que leur capital à la fois.

Les revenus sur la propriété

Le revenu primaire comprend enfin les revenus sur la propriété. Ils se constituent de tous les gains que l’on peut tirer des investissements immobiliers ou mobiliers (location ou prêts de terrains ou d’actifs financiers). Ils font partie des participations indirectes des acteurs des ménages en ce qui concerne l’activité de l’économie.

Quels sont les problèmes que pose le revenu primaire ?

Il est remarqué une inégalité au niveau de l’administration du revenu primaire chez ceux qui ont le titre de salariés et ceux qui ne l’ont pas. De façon objective, la rémunération d’un travailleur (salarié) est un forfait qui ne se détermine pas en fonction des résultats de sa société.

Mais au même moment celui qui travaille à titre indépendant perçoit selon le bénéfice réalisé. Ainsi, on peut dire que le salarié se retrouve la plupart du temps avec une petite part de revenu primaire. Aussi, ce revenu auprès de certains ménages reste dérisoire comme l’indique la situation des retraités et des chômeurs.

De toutes ces inégalités, il ressort de façon générale deux problèmes. Le premier est économique et conduit à une réduction des requêtes solvables. Le second concerne un défaut d’égalité dit excessif et qui amène des tensions sociales.

Origine et usage spécifique des infos sur ce revenu

Sur le territoire français comme dans les autres pays, les informations qui font objet de calcul du revenu primaire sont de sources diverses. Ces dernières se complètent entre elles et obligent à l’application d’opérations trigonométriques des données.

En exemple, dans l’ERF (Enquête Revenus Fiscaux), les gains du patrimoine financier ont été déterminés avec pour source les déclarations fiscales. Il s’est avéré qu’ils approchaient les 16 % du calcul total qu’a réalisé la Comptabilité nationale.

Il faut noter que l’ensemble des revenus primaires des ménages dans la comptabilité nationale reste le bilan du compte d’affectation de ce dernier. Mais il reste aussi le premier approvisionnement du « compte de distribution secondaire du revenu ».

Le revenu primaire est l’une des sources de calcul du revenu disponible brut. C’est la partie du revenu primaire qui sera à la disponibilité des ménages demeurant sur le territoire. En réalité, c’est cette dernière qui sert pour les épargnes, la consommation en plus d’être un indicateur principal du pouvoir d’achat. Elle est déterminée en faisant l’ajout des transferts perçus par les ménages aux revenus primaires. Ensuite, il faut retrancher de ces derniers les charges publiques courantes sur le patrimoine et le revenu en plus des sommes sociales à cotiser.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *