Comment fonctionne la mesure par diffraction laser ?

Initialement utilisée par une minorité d’entreprises, la diffraction laser gagne de plus en plus du terrain dans le domaine de l’industrie. Grâce aux avancées technologiques, cette technique présente des avantages non négligeables et ses applications sont multiples. En quoi consiste concrètement cette technique ? Quels sont ses avantages ? Comment fonctionne-t-elle ?

Qu’est-ce que c’est que la diffraction laser ?

La diffraction laser est une technique de mesure de la taille des particules des matériaux très fins. Il s’agit en effet de particules ne mesurant que quelques centaines de nanomètres à plusieurs millimètres. La grande majorité des appareils de diffraction laser ne tient pas compte de la forme de la matière à mesurer. En effet, ils partent tous sur la base d’un modèle sphérique, ce qui est le cas de nombreux matériaux analysés. Même si cela peut sembler être une limite de la diffraction laser, il faut reconnaître que cette technique de granulométrie est devenue une référence dans le secteur industriel. Si vous souhaitez avoir plus d’informations sur la granulométrie à diffraction laser, consultez ce site d’instrumentation scientifique, qui présente des informations fiables à ce sujet.

granulométrie laser

Quels sont les avantages de la technique par granulométrique laser ?

Un grand nombre d’industries se laissent séduire par la technique de diffraction laser. En premier lieu, il s’agit d’une technique qui possède une large plage de mesure (du nanomètre à plusieurs millimètres). Il s’agit aussi d’une technique qui ne nécessite aucun calibrage et dont la vérification s’effectue facilement, notamment grâce à des étalons standard. De ce fait, vous pouvez effectuer des centaines de mesures au quotidien et profiter d’une cadence de mesure très élevée. L’obtention des mesures est également très rapide. En réalité, une fois le processus enclenché, les résultats sont disponibles en seulement quelques secondes. Cela vous permet d’avoir une productivité accrue et une sortie de produit plus rapide.

La diffraction laser doit également son succès à sa capacité à échantillonner une grande variété de particules à chaque mesure. Cela permet surtout de gagner du temps et d’avoir une vue d’ensemble sur un grand nombre de particules après une seule mesure.

Enfin, la diffraction laser est une technique efficace qui est couverte par la norme ISO 13320 (2009). Cette dernière prévoit une distribution de taille lorsque les particules à mesurer ne sont pas sphériques, ce qui représente une solution pour cette limitation d’analyse des formes des matériaux.

La granulométrie laser est non seulement plus rapide, plus précise, plus efficace, plus simple, mais elle offre aussi un meilleur angle de vue que les techniques conventionnelles comme l’analyse des tamis. C’est donc pour toutes ces raisons (et bien d’autres encore) que la mesure par diffraction laser est plus utilisée dans les industries.

Granulométrie par laser : comment fonctionne cette technique ?

Le fonctionnement de la granulométrie laser repose essentiellement sur les principes de diffraction et de diffusion de la lumière. La granulométrie laser mesure la variation angulaire de l’intensité de la lumière lorsqu’un faisceau passe à travers des particules dispersées en fonction de leurs tailles. Le procédé est tel que les particules les plus grosses diffusent de la lumière à de petits angles alors que les particules les plus petites diffusent de la lumière à des angles supérieurs. À l’aide d’une théorie donnée (théorie de Mie ou de Fraunhofer), la taille des particules est définie et on obtient à la fin une courbe de la distribution des particules en volume.

Les applications de la granulométrie laser

La granulométrie est d’une grande utilité dans plusieurs types d’industries. On la retrouve notamment dans :

  • l’industrie du ciment,
  • l’agroalimentaire,
  • l’industrie du pétrole,
  • l’industrie de la peinture et des pigments.

Dans chacune de ces industries, l’utilisation de la granulométrie n’est pas la même. En effet, les propriétés des matériaux manipulés ne sont pas les mêmes. Toutefois, la finalité reste quasi identique puisque le but est de mesurer la taille d’un matériau.

Granulométrie : les appareils et les techniques de mesure

Il existe sur le marché plusieurs appareils de granulométrie. Ces appareils sont généralement de très bonne qualité, ce qui permet d’obtenir les résultats les plus efficaces. En règle générale, les entreprises spécialisées dans l’appareillage scientifique pourront vous fournir des explications détaillées au sujet des différents modèles et marques.

Dans la pratique, il y a deux principales techniques de mesure en granulométrie : la mesure par voie sèche et la mesure par voie humide. Votre choix se fera par rapport à ce critère, mais aussi par rapport à la nature des échantillons à mesurer, au mode de dispersion dont vous aurez besoin ainsi qu’aux fonctionnalités supplémentaires qu’offre l’appareil.

Articles similaires

Laisser un message