Quelles sont mesures à mettre en place pour protéger les ouvriers sur un chantier ?

Selon l’agence publique Ameli, les accidents du travail en France représenteraient une perte de 8 millions d’heures de travail. Le secteur du BTP représenterait à lui seul : 14% des accidents du travail et 15% des maladies professionnelles, ce qui en fait le secteur le plus touché. On estime qu’au cours de sa carrière, un salarié du bâtiment pourrait cumuler jusqu’à 220 jours d’arrêts de travail. La mise en place de mesures pour protéger les ouvriers du BTP s’avère être un impératif clair pour les entreprises.

Fournir les bonnes protections aux ouvrier (EPI)

Le port d’un équipement de protection individuelle (EPI) correct peut faire la différence entre une blessure mineure et une blessure à long terme, voire un décès.

Il est important de fournir à vos employés l’EPI approprié en fonction du type de travail effectué. Il peut s’agir de casques, de protections auditives, de lunettes de sécurité, de genouillères, de gilets de sécurité ou encore de chaussures de sécurité. S’ils sont usés ou inadaptés, ils doivent être remplacés immédiatement.

La Formation

Les travailleurs de la construction opérant dans des environnements à risque élevé ou moyen sont tenus de suivre une formation suffisante en matière de santé et de sécurité dans le secteur de la construction. Ils doivent être pleinement compétents et conscients des risques associés à leurs actions, notamment lorsqu’ils travaillent en hauteur, avec des machines ou dans des espaces confinés.

securité sur chantier

Mettre des panneaux et affiches

Les chantiers de construction sont pleins de dangers potentiels, non seulement pour les travailleurs mais aussi pour le public. Il est important d’attirer l’attention sur ces dangers à l’aide de panneaux et d’affiches, afin d’avertir les personnes se trouvant à proximité de prendre des précautions. Les panneaux sont un moyen rentable de réduire le nombre d’accidents. Ils peuvent signaler des dangers tels que la chute d’objets, le virage de gros véhicules ou la présence de gaz ou de produits chimiques.

La sécurité du site

L’accès restreint au site ne doit pas être mis en place uniquement pour protéger les équipements contre les dommages ou le vol. La sécurité pendant et en dehors des heures de travail est indispensable pour protéger les piétons des dangers potentiels de la construction. Cela inclut la supervision ou les visiteurs autorisés du site.

Des protocoles stricts de sécurité et de sûreté protégeront également les entrepreneurs de toute responsabilité et de toute négligence en cas d’incident ou de violation de la sécurité.

Inspecter régulièrement les outils et les équipements

Les ouvriers comptent sur leurs outils pour travailler efficacement et accomplir leurs tâches. Si leurs outils ne sont pas sûrs ou sont cassés, les risques d’accidents graves, y compris la perte de membres, sont plus élevés.

L’équipement doit être régulièrement inspecté pour s’assurer qu’il ne présente aucun dysfonctionnement ou défaut. Il incombe à la fois au travailleur et à l’employeur de mettre en évidence les problèmes liés à un équipement défectueux.

Articles similaires

Laisser un message