Pourquoi le statut d’autoentrepreneur est-il décrié ?

5/5 - (1 vote)

Encore aujourd’hui, le statut d’autoentrepreneur est décrié. Beaucoup de personnes le considèrent comme peu avantageux et même difficile. Du côté des entrepreneurs, trouver un logement est souvent un véritable branle-bas de combat. De la même façon, les organismes bancaires sont peu nombreux à faire confiance aux personnes justifiant de cette profession. Pourtant, depuis la crise sanitaire, beaucoup de salariés ont quitté leur emploi pour privilégier le statut d’indépendant qui offre plus de libertés. Découvrez-en davantage dans cet article.

L’instabilité financière quand on a le statut d’autoentrepreneur

Être entrepreneur, c’est faire le choix d’une certaine liberté : horaires aménageables, choix des clients, des vacances, etc. Mais comme tout, cette liberté a un prix. Et, sans mauvais jeu de mot, celui-ci est de l’ordre financier.

En effet, vos revenus ne seront pas stables puisque ceux-ci peuvent considérablement varier d’un mois à l’autre. Cela va dépendre de votre nombre de clients mensuels et peut-être de l’affiliation. Ce dernier est l’opportunité pour vous de générer des revenus supplémentaires. L’idée est simple : vous avez suivi une formation ou acheté un produit, vous en faites la recommandation. À chaque client ramené, vous obtenez une rémunération.

De plus, votre chiffre d’affaires n’est pas équivalent au salaire que vous allez vous verser. En effet, les taxes à hauteur de 22% réduiront considérablement vos revenus.

Votre instabilité financière ne permet pas aux différents organismes de vous faire confiance. En effet, même si vous avez plusieurs années d’ancienneté, il y a toujours le risque qu’un mois soit sans revenus. Le mieux pour consolider votre dossier est de gérer correctement vos finances depuis plusieurs années. Pour cela, vous pouvez faire le choix d’investir en opcvm.

Lire aussi :  Où sont les professionnels de ces secteurs ?

Durée de vie du projet entrepreneurial

Être indépendant comporte plusieurs risques aux yeux des structures. En effet, vous faire confiance revient à faire confiance en votre projet. Cependant, du jour au lendemain, vous pouvez décider de fermer définitivement votre entreprise.

La structure n’a aucune garantie que votre projet entrepreneurial sera pérenne. De la lassitude, un manque de clients, l’envie de retourner au salariat ou de changer complètement de voie sont tout autant de causes qui peuvent vous amener à fermer votre entreprise.

C’est donc pour ces raisons qu’une structure peut décider de ne pas vous suivre sur le plan financier.

Les comptes à rendre aux clients quand on est autoentrepreneur

À l’inverse des salariés, en tant que chef d’entreprise, vous avez des comptes à rendre à vos clients. Autrement dit, si ceux-ci ne sont pas satisfaits de votre travail et décident de faire intervenir la juridiction, vous pouvez être en difficultés.

Il est possible que vous ayez des sommes à rembourser ou du travail supplémentaire à effectuer. Cela signifie que, potentiellement, vous n’allez pas pouvoir prendre autant de clients que d’habitude, car vous allez d’abord devoir régler cette affaire. Vos revenus peuvent alors en pâtir.

Ce sont tout autant de paramètres qu’il faut prendre en compte lorsque l’on est entrepreneur. Il faut donc savoir anticiper.

Si, aujourd’hui, le statut d’autoentrepreneur est autant décrié, c’est parce qu’il rime avec instabilité. Sa considération par l’opinion publique n’aide pas puisque cela rend les structures très regardantes et donc peu conciliantes. Pourtant, il offre aussi de nombreux avantages comme une liberté certaine. Pour pouvoir avoir une meilleure estime de ce statut, vous devez jouir de plusieurs années d’ancienneté et présenter un plan financier qui tient la route. Vous devez aussi garder à l’esprit qu’en tant qu’indépendant, l’anticipation est la clef. Elle vous permettra d’organiser vos finances au mieux, en pensant aux imprévus et en investissant par exemple. En procédant ainsi, le statut d’autoentrepreneur ne devrait pas trop vous faire défaut.

Lire aussi :  Comment fonctionne la mesure par diffraction laser ?

 

Articles similaires

Laisser un message