Face à la politique antisociale du président Macron
Tou.te.s concerné.es...
Convergences des luttes et des grèves
Lançons la contre-offensive...
S'unir pour ne plus subir
Avec le Front Social
Déterminé.es à gagner ensemble !
Précédent
Suivant

Dernières news

Fil d'actu Facebook

Comments Box SVG iconsUsed for the like, share, comment, and reaction icons

Pas de frontières dans nos facs ! ... AfficherMasquer

💥💥💥À FAIRE  CIRCULER : [INITIATIVE #INTERPRO #RÉPRESSION] DÉFENDRE L’INTERÊT GÉNÉRAL, C’EST RISQUER DE FAIRE FACE À LA VIOLENCE PATRONALE ET GOUVERNEMENTALE : NOTRE UNITÉ, NOTRE SOLIDARITÉ, C’EST LE MOYEN DE COMBATTRE CETTE RÉPRESSION ! 💥💥💥

Depuis le #déconfinement et encore plus à la faveur de lété, cest à une véritable #VAGUE DE #RÉPRESSION que nous assistons dans les entreprises et les services publics : inspection du travail, RATP, SNCF, Éducation, Pôle Emploi, La Poste, universités, lycées… jusque dans les hôpitaux et EHPAD en pleine crise sanitaire !

Répression pour son activité #syndicale, répression pour sêtre #mobilisé·e notamment lors de la #grève historique de cet hiver, répression pour avoir lancé l #alerte, ou même simplement pour avoir fait son #travail… Cette #VIOLENCE #PATRONALE ET #GOUVERNEMENTALE s’abat contre celles et ceux qui relèvent la tête, avec des niveaux de #sanctions inédits : #exclusions de 3 mois, #suspensions de 8 mois, jusquau #licenciement ou la #révocation dans plusieurs cas !

➡️ FACE À CETTE VAGUE, DES TRAVAILLEURS ET TRAVAILLEUSES RÉPRIMÉ·E·S DE DIFFÉRENTS SECTEURS ONT DÉCIDÉ DE S’UNIR afin de refuser ensemble la généralisation de ce management par la peur et ses conséquences dramatiques sur le monde du travail !

➡️ Vous avez soutenu nos 3 collègues de #Melle contre lacharnement du rectorat de Poitiers et du Ministère ? Alors nous vous invitons à SIGNER ET FAIRE SIGNER AUSSI LES #PÉTITIONS DE NOS CAMARADES ci-dessous, et à ABONDER ET DIFFUSER LES #CAISSES DE SOUTIEN pour les frais de justice.

MERCI POUR VOTRE #SOLIDARITÉ #INTERPROFESSIONNELLE. ENSEMBLE, FAISONS FRONT FACE À LA #VIOLENCE #PATRONALE ET #GOUVERNEMENTALE. ✊🏻✊🏽✊🏿

#StopRepression

🔴 ALEXANDRE EL GAMAL 🔴
ℹ️ Conducteur de bus à Vitry-sur-Seine (94), dirigeant de la CGT RATP et secrétaire de CSE du réseau Bus : lentreprise a demandé lors de son conseil de discipline du 22 juillet la révocation pure et simple, pour punir son rôle dans la grève contre la réforme des retraites et pour avoir tenu une permanence syndicale après le déconfinement.

👉 Pétition : http://www.cgt-ratp.fr/arret-immediat-de-la-procedure-disciplinaire-engagee-par-la-ratp-a-lencontre-dalexandre-el-gamal/
👉 Plus dinformations : https://www.facebook.com/CGT-RATP-BUS-127489490609214

🔴 ANTHONY SMITH 🔴
ℹ️ Inspecteur du travail dans la Marne, dirigeant de la CGT-TEFP, représentant du personnel au Ministère du Travail : suspendu en pleine crise sanitaire par Muriel Pénicaud pour avoir fait son travail de protection des salarié·e·s dune association daide à domicile, l’administration a demandé lors de son conseil de discipline du 21 juillet la mutation doffice ou lexclusion de 3 mois.

👉 Pétition : https://www.change.org/p/muriel-pénicaud-abandon-des-poursuites-contre-anthony-smith
👉 Plus dinformations : https://soutienanthonysmith.fr

🔴 ÉRIC BEZOU 🔴
ℹ️ Cheminot à Mantes-la-Jolie (78), syndiqué SUD Rail, harcelé disciplinairement par la SNCF pour sêtre mis à genoux en 2019 devant son supérieur lui refusant son avancement : malgré le refus de l’inspection du travail de valider son licenciement demandé par la SNCF, le ministère du travail est passé outre, et Éric a été licencié par la SNCF le 21 juillet.

👉 Pétition : https://www.change.org/p/jean-pierre-farandou-pdg-sncf-nous-ne-les-laisserons-pas-licencier-eric
👉 Caisse de soutien : https://www.cotizup.com/pour-eric-bezou
👉 Plus dinformations : https://www.facebook.com/PlusJamaisAGenoux/

🔴 LES INFIRMIERS DU ROUVRAY 🔴
ℹ️ Deux infirmiers de lhôpital psychiatrique du Rouvray (76), lun syndiqué SUD Santé Sociaux, lautre militant des « Blouses noires » : parmi les 9 soignant·e·s du Rouvray inquiété·e·s pour avoir lancé lalerte en avril concernant la gestion des masques par leur direction et son refus déquiper les patients, ils ont été mis à pied en juillet pour 10 et 15 jours.

👉 Pétition : https://www.change.org/p/directeur-du-centre-hospitalier-du-rouvray-76300-sotteville-lès-rouen-stopper-la-répression-au-centre-hospitalier-du-rouvray-76
👉 Plus dinformations : https://www.facebook.com/SUD-CH-du-Rouvray-106653311077293/

🔴 ANISSA AMINI 🔴
ℹ️ Aide-soignante en EHPAD à Livry-Gargan (93), élue SUD Santé Sociaux au CHSCT de son EHPAD : convoquée en entretien préalable pour avoir alerté, du CHSCT à la presse, sur le manque de protections de ses collègues en pleine crise sanitaire, elle risque de lourdes sanctions.

👉 Pétition : https://www.change.org/p/olivier-véran-nous-réclamons-l-annulation-et-l-arrêt-des-sanctions-contre-les-soignantes-soignants

🔴 YANN GAUDIN 🔴
ℹ️ Conseiller Pôle Emploi à Rennes, spécialisé dans les dossiers dintermittent·e·s du spectacle, syndiqué Solidaires SUD Emploi : il a été licencié le 3 juillet pour avoir lancé lalerte sur le traitement par Pôle Emploi des dossiers en fin de droits et pour avoir expliqué aux chômeurs et chômeuses quil suivait comment faire appliquer leurs droits.

👉 Pétition : https://www.mesopinions.com/petition/art-culture/soutien-yann-gaudin/89280
👉 Plus dinformations : https://blogs.mediapart.fr/yann-gaudin

🔴 VINCENT FOURNIER 🔴
ℹ️ Postier dans les Yvelines, délégué départemental CGT FAPT 78, déjà 5 entretiens préalables au licenciement et 4 commissions disciplinaires en 5 ans : expulsé dun bureau de poste par la police alors quil informait des postier·e·s sur le droit de retrait lors du confinement, il passera en commission disciplinaire début septembre sur la base de faux témoignages et risque 3 mois de mise à pied.

👉 Plus dinformations : https://www.facebook.com/cgtfapt78/

🔴 ROGA ET VICTOR 🔴
ℹ️ Deux militants de luniversité de Nanterre, lun militant associatif, lautre représentant UNEF à la CFVU de luniversité : déjà condamnés à jusquà 6 mois de prison ferme suite à la dispersion violente par la police dune AG contre la sélection à la fac en 2018, leur procès en appel se tiendra le 13 octobre suite à plusieurs reports, dont un lors de la grève des avocat·e·s.

👉 Pétition : https://www.change.org/p/emmanuel-macron-l-éducation-mérite-mieux-que-descentes-de-police-et-coups-de-matraque
👉 Caisse de soutien : https://www.lepotsolidaire.fr/pot/eounjmma
👉 Rassemblement le 13 octobre à Versailles pour le procès : https://www.facebook.com/events/1431394313687420/
👉 Plus dinformations : https://www.facebook.com/NTRVNR/ ou https://www.facebook.com/AllerenAGnestPasunCrime/

🔴 GAËL QUIRANTE 🔴
ℹ️ Postier licencié en 2018 sur autorisation de Muriel Pénicaud, secrétaire de SUD Poste 92, ayant subi 2 mises en examen dont une toujours en cours, et 7 procès dont lun a débouché sur 3 mois de prison avec sursis sur simple accusation sans preuves de la part de cadres de La Poste : sa procédure dappel est en cours, et il doit passer en procès pour « violences » alors que cest lui qui a été interpellé brutalement par la police.

👉 Plus dinformations : https://www.facebook.com/nonaulicenciementdegaelquirante/

🔴 LES « 3 DE MELLE » 🔴
ℹ️ Aladin, Cécile et Sylvie, trois enseignant·e·s du lycée Desfontaines de Melle (académie de Poitiers), syndiqué·e·s SUD Éducation, suspendu·e·s pour 8 mois pour sêtre mobilisé·e·s contre les E3C du nouveau Bac Blanquer : leur suspension inédite et illégale au-delà du maximum de 4 mois laisse craindre de lourdes sanction lors de leurs conseils de discipline à la rentrée.

👉 Pétition à signer individuellement : https://www.change.org/Soutien3deMelle
👉 Pétition à signer au nom dun syndicat, collectif, AG, organisation, etc. :
https://frama.link/signature-collective-petition-melle
👉 Caisse de soutien : https://www.lepotcommun.fr/pot/n9i5n24r
👉 Rassemblement en septembre à Poitiers pour les conseils de discipline : https://www.facebook.com/events/1685016854981273/
👉 Plus dinformations : sur la page de la pétition Change.org

💥💥💥À FAIRE CIRCULER : [INITIATIVE #INTERPRO #RÉPRESSION] DÉFENDRE L’INTERÊT GÉNÉRAL, C’EST RISQUER DE FAIRE FACE À LA VIOLENCE PATRONALE ET GOUVERNEMENTALE : NOTRE UNITÉ, NOTRE SOLIDARITÉ, C’EST LE MOYEN DE COMBATTRE CETTE RÉPRESSION ! 💥💥💥

Depuis le #déconfinement et encore plus à la faveur de l'été, c'est à une véritable #VAGUE DE #RÉPRESSION que nous assistons dans les entreprises et les services publics : inspection du travail, RATP, SNCF, Éducation, Pôle Emploi, La Poste, universités, lycées… jusque dans les hôpitaux et EHPAD en pleine crise sanitaire !

Répression pour son activité #syndicale, répression pour s'être #mobilisé·e notamment lors de la #grève historique de cet hiver, répression pour avoir lancé l' #alerte, ou même simplement pour avoir fait son #travail… Cette #VIOLENCE #PATRONALE ET #GOUVERNEMENTALE s’abat contre celles et ceux qui relèvent la tête, avec des niveaux de #sanctions inédits : #exclusions de 3 mois, #suspensions de 8 mois, jusqu'au #licenciement ou la #révocation dans plusieurs cas !

➡️ FACE À CETTE VAGUE, DES TRAVAILLEURS ET TRAVAILLEUSES RÉPRIMÉ·E·S DE DIFFÉRENTS SECTEURS ONT DÉCIDÉ DE S’UNIR afin de refuser ensemble la généralisation de ce management par la peur et ses conséquences dramatiques sur le monde du travail !

➡️ Vous avez soutenu nos 3 collègues de #Melle contre l'acharnement du rectorat de Poitiers et du Ministère ? Alors nous vous invitons à SIGNER ET FAIRE SIGNER AUSSI LES #PÉTITIONS DE NOS CAMARADES ci-dessous, et à ABONDER ET DIFFUSER LES #CAISSES DE SOUTIEN pour les frais de justice.

MERCI POUR VOTRE #SOLIDARITÉ #INTERPROFESSIONNELLE. ENSEMBLE, FAISONS FRONT FACE À LA #VIOLENCE #PATRONALE ET #GOUVERNEMENTALE. ✊🏻✊🏽✊🏿

#StopRepression

🔴 ALEXANDRE EL GAMAL 🔴
ℹ️ Conducteur de bus à Vitry-sur-Seine (94), dirigeant de la CGT RATP et secrétaire de CSE du réseau Bus : l'entreprise a demandé lors de son conseil de discipline du 22 juillet la révocation pure et simple, pour punir son rôle dans la grève contre la réforme des retraites et pour avoir tenu une permanence syndicale après le déconfinement.

👉 Pétition : www.cgt-ratp.fr/arret-immediat-de-la-procedure-disciplinaire-engagee-par-la-ratp-a-lencontre-dale...
👉 Plus d'informations : www.facebook.com/CGT-RATP-BUS-127489490609214

🔴 ANTHONY SMITH 🔴
ℹ️ Inspecteur du travail dans la Marne, dirigeant de la CGT-TEFP, représentant du personnel au Ministère du Travail : suspendu en pleine crise sanitaire par Muriel Pénicaud pour avoir fait son travail de protection des salarié·e·s d'une association d'aide à domicile, l’administration a demandé lors de son conseil de discipline du 21 juillet la mutation d'office ou l'exclusion de 3 mois.

👉 Pétition : www.change.org/p/muriel-pénicaud-abandon-des-poursuites-contre-anthony-smith
👉 Plus d'informations : soutienanthonysmith.fr

🔴 ÉRIC BEZOU 🔴
ℹ️ Cheminot à Mantes-la-Jolie (78), syndiqué SUD Rail, harcelé disciplinairement par la SNCF pour s'être mis à genoux en 2019 devant son supérieur lui refusant son avancement : malgré le refus de l’inspection du travail de valider son licenciement demandé par la SNCF, le ministère du travail est passé outre, et Éric a été licencié par la SNCF le 21 juillet.

👉 Pétition : www.change.org/p/jean-pierre-farandou-pdg-sncf-nous-ne-les-laisserons-pas-licencier-eric
👉 Caisse de soutien : www.cotizup.com/pour-eric-bezou
👉 Plus d'informations : www.facebook.com/PlusJamaisAGenoux/

🔴 LES INFIRMIERS DU ROUVRAY 🔴
ℹ️ Deux infirmiers de l'hôpital psychiatrique du Rouvray (76), l'un syndiqué SUD Santé Sociaux, l'autre militant des « Blouses noires » : parmi les 9 soignant·e·s du Rouvray inquiété·e·s pour avoir lancé l'alerte en avril concernant la gestion des masques par leur direction et son refus d'équiper les patients, ils ont été mis à pied en juillet pour 10 et 15 jours.

👉 Pétition : www.change.org/p/directeur-du-centre-hospitalier-du-rouvray-76300-sotteville-lès-rouen-stopper-la-répression-au-centre-hospitalier-du-rouvray-76
👉 Plus d'informations : www.facebook.com/SUD-CH-du-Rouvray-106653311077293/

🔴 ANISSA AMINI 🔴
ℹ️ Aide-soignante en EHPAD à Livry-Gargan (93), élue SUD Santé Sociaux au CHSCT de son EHPAD : convoquée en entretien préalable pour avoir alerté, du CHSCT à la presse, sur le manque de protections de ses collègues en pleine crise sanitaire, elle risque de lourdes sanctions.

👉 Pétition : www.change.org/p/olivier-véran-nous-réclamons-l-annulation-et-l-arrêt-des-sanctions-contre-les-soignantes-soignants

🔴 YANN GAUDIN 🔴
ℹ️ Conseiller Pôle Emploi à Rennes, spécialisé dans les dossiers d'intermittent·e·s du spectacle, syndiqué Solidaires SUD Emploi : il a été licencié le 3 juillet pour avoir lancé l'alerte sur le traitement par Pôle Emploi des dossiers en fin de droits et pour avoir expliqué aux chômeurs et chômeuses qu'il suivait comment faire appliquer leurs droits.

👉 Pétition : www.mesopinions.com/petition/art-culture/soutien-yann-gaudin/89280
👉 Plus d'informations : blogs.mediapart.fr/yann-gaudin

🔴 VINCENT FOURNIER 🔴
ℹ️ Postier dans les Yvelines, délégué départemental CGT FAPT 78, déjà 5 entretiens préalables au licenciement et 4 commissions disciplinaires en 5 ans : expulsé d'un bureau de poste par la police alors qu'il informait des postier·e·s sur le droit de retrait lors du confinement, il passera en commission disciplinaire début septembre sur la base de faux témoignages et risque 3 mois de mise à pied.

👉 Plus d'informations : www.facebook.com/cgtfapt78/

🔴 ROGA ET VICTOR 🔴
ℹ️ Deux militants de l'université de Nanterre, l'un militant associatif, l'autre représentant UNEF à la CFVU de l'université : déjà condamnés à jusqu'à 6 mois de prison ferme suite à la dispersion violente par la police d'une AG contre la sélection à la fac en 2018, leur procès en appel se tiendra le 13 octobre suite à plusieurs reports, dont un lors de la grève des avocat·e·s.

👉 Pétition : www.change.org/p/emmanuel-macron-l-éducation-mérite-mieux-que-descentes-de-police-et-coups-de-matraque
👉 Caisse de soutien : www.lepotsolidaire.fr/pot/eounjmma
👉 Rassemblement le 13 octobre à Versailles pour le procès : www.facebook.com/events/1431394313687420/
👉 Plus d'informations : www.facebook.com/NTRVNR/ ou www.facebook.com/AllerenAGnestPasunCrime/

🔴 GAËL QUIRANTE 🔴
ℹ️ Postier licencié en 2018 sur autorisation de Muriel Pénicaud, secrétaire de SUD Poste 92, ayant subi 2 mises en examen dont une toujours en cours, et 7 procès dont l'un a débouché sur 3 mois de prison avec sursis sur simple accusation sans preuves de la part de cadres de La Poste : sa procédure d'appel est en cours, et il doit passer en procès pour « violences » alors que c'est lui qui a été interpellé brutalement par la police.

👉 Plus d'informations : www.facebook.com/nonaulicenciementdegaelquirante/

🔴 LES « 3 DE MELLE » 🔴
ℹ️ Aladin, Cécile et Sylvie, trois enseignant·e·s du lycée Desfontaines de Melle (académie de Poitiers), syndiqué·e·s SUD Éducation, suspendu·e·s pour 8 mois pour s'être mobilisé·e·s contre les E3C du nouveau Bac Blanquer : leur suspension inédite et illégale au-delà du maximum de 4 mois laisse craindre de lourdes sanction lors de leurs conseils de discipline à la rentrée.

👉 Pétition à signer individuellement : www.change.org/Soutien3deMelle
👉 Pétition à signer au nom d'un syndicat, collectif, AG, organisation, etc. :
frama.link/signature-collective-petition-melle
👉 Caisse de soutien : www.lepotcommun.fr/pot/n9i5n24r
👉 Rassemblement en septembre à Poitiers pour les conseils de discipline : www.facebook.com/events/1685016854981273/
👉 Plus d'informations : sur la page de la pétition Change.org
... AfficherMasquer

À NANTERRE NOS RATTRAPAGES SONT MENACÉS ! 
MOBILISONS-NOUS POUR EXIGER LE MAINTIEN DES RATTRAPAGES, DE LA COMPENSATION INTÉGRALE ET DES SEMAINES DE RÉVISIONS !

Luniversité a publié il y a quelques jours le(s) calendrier(s) universitaire(s) pour lannée 2020-2021. Nous avons pu tou.te.s remarquer que, comme nous lindiquions cet hiver, le calendrier pour les formations en CCI (Contrôle Continu Intégral) fait disparaître la seconde session, dite session de rattrapage (qui est bien présente dans le calendrier en 2 sessions).

Cest chaque UFR, au sein de son conseil d’UFR, qui devra décider, filière par filière, le maintien de deux sessions d’examen ou le passage en contrôle continu intégral, c’est-à-dire sans rattrapages ni contrôle terminal (dit partiels) mais avec uniquement des épreuves en TD et/ou CM au cours de l’année. Lobjectif de luniversité est de généraliser peu à peu pour lensemble des étudiant.e.s le modèle en CCI.

Lors de la dernière CFVU, nous avons vu une volonté importante, de la présidence et de nombreuses équipes dUFR, de généraliser le CCI pour la rentrée, prétextant une nécessité davoir des notes, beaucoup de notes, en cas de nouveau confinement. Et quand nous avons questionné la présidence sur les étudiant.e.s qui chaque année, car ils et elles travaillent, sinscrivent en contrôle terminal, elle nous a répondu quils/elles devaient sinscrire en contrôle continu. Cette position est scandaleuse ! 

Déjà, privilégier le contrôle continu, cest faire le choix de réduire le temps de cours (mathématiquement, plus il y a dévaluations moins il y a de cours). Mais cest également faire le choix de sacrifier les étudiant.e.s les plus précaires, celles et ceux qui, par nécessité, doivent se salarier – et qui donc ont moins de temps pour préparer des évaluations en continu !

Le contrôle continu ne sert qua une chose, et cest pour cela que le Ministère incite à sa généralisation : il renforce la sélection au cours de la Licence, en poussant les étudiant.e.s les plus précaires, et en difficulté en dehors des facs ; et il permet de faire des économies en mettant fin à lorganisation des partiels/examens de fin dannée. Rien de positif pour les étudiant.e.s !

Pourtant, dans le calendrier publié par luniversité (https://urlz.fr/dx8Q) on trouve des semaines de Rattrapages du contrôle continu intégral. 𝐍𝐞 𝐬𝐨𝐲𝐨𝐧𝐬 𝐩𝐚𝐬 𝐝𝐮𝐩𝐞𝐬 ! Ces soi-disant rattrapages nen sont pas, et ce pour plusieurs raisons. 

Dabord, dans le calendrier voté en conseil dadministration en juillet (https://urlz.fr/dx8W) ces semaines ne sont pas des rattrapages mais des semaines de Fin des évaluations CCI.
Mais surtout, les M3C (texte qui cadre, entre autres, nos examens) votées en février (https://urlz.fr/bW2A), aux dispositions G14 et G16 (trouvables page 8) indique bien la disparition des rattrapages en parlant, à la place, de seconde chance. Cette seconde chance na rien à voir avec les rattrapages que nous connaissons. 
En effet, les rattrapages se déroulant habituellement en juin, permettent par une seule épreuve de rattraper une matière dont la note est en dessous de 10, en replaçant/substituant la note de session 1 par la note de rattrapage (si cette dernière est meilleure).  Ici, la disposition G16 est claire, la seconde chance peut prendre la forme d’une évaluation supplémentaire au cours du semestre, mais elle nest absolument pas une nouvelle épreuve permettant de remplacer lancienne note. Ces soi-disant “Rattrapages du contrôle continu intégral ne remplaceront pas la première session, mais se calculeront ensemble dans la moyenne, comme un examen final, sans même que nous ne connaissions les coefficients !

𝗖𝗲 𝗰𝗮𝗹𝗲𝗻𝗱𝗿𝗶𝗲𝗿 𝗽𝘂𝗯𝗹𝗶𝗲́ 𝗽𝗮𝗿 𝗹𝘂𝗻𝗶𝘃𝗲𝗿𝘀𝗶𝘁𝗲́ 𝗲𝘀𝘁 𝘂𝗻 𝘁𝗼𝘂𝗿 𝗱𝗲 𝗽𝗮𝘀𝘀𝗲-𝗽𝗮𝘀𝘀𝗲, une manœuvre grossière pour maintenir lillusion de l’existence de rattrapages pour les étudiant.e.s en CCI. 

Par ailleurs, comme nous lexpliquions en février (https://urlz.fr/dx8R), le LMD4 cest aussi : 𝘓𝘢 𝘴𝘶𝘱𝘱𝘳𝘦𝘴𝘴𝘪𝘰𝘯 𝘥𝘦𝘴 𝘴𝘦𝘮𝘢𝘪𝘯𝘦𝘴 𝘥𝘦 𝘳𝘦́𝘷𝘪𝘴𝘪𝘰𝘯 ; 𝘓𝘢 𝘳𝘦𝘮𝘪𝘴𝘦 𝘦𝘯 𝘤𝘢𝘶𝘴𝘦 𝘥𝘦 𝘭𝘢 𝘤𝘰𝘮𝘱𝘦𝘯𝘴𝘢𝘵𝘪𝘰𝘯 ; 𝘓𝘢 𝘭𝘪𝘮𝘪𝘵𝘢𝘵𝘪𝘰𝘯 𝘥𝘶 𝘥𝘳𝘰𝘪𝘵 𝘢𝘶𝘹 𝘢𝘣𝘴𝘦𝘯𝘤𝘦𝘴 ; 𝘓𝘢 𝘴𝘶𝘱𝘱𝘳𝘦𝘴𝘴𝘪𝘰𝘯 𝘥𝘦 𝘭𝘢 𝘳𝘦̀𝘨𝘭𝘦 𝘥𝘶 𝘮𝘢𝘹 ; 𝘓𝘢 𝘭𝘪𝘮𝘪𝘵𝘢𝘵𝘪𝘰𝘯 𝘥𝘶 𝘥𝘳𝘰𝘪𝘵 𝘢̀ 𝘭𝘈𝘑𝘈𝘊 (𝘱𝘢𝘴𝘴𝘢𝘨𝘦 𝘦𝘯 𝘤𝘰𝘯𝘥𝘪𝘵𝘪𝘰𝘯𝘯𝘦𝘭𝘭𝘦) ; 𝘓𝘢 𝘭𝘪𝘮𝘪𝘵𝘢𝘵𝘪𝘰𝘯 𝘥𝘶 𝘥𝘳𝘰𝘪𝘵 𝘢𝘶 𝘳𝘦𝘥𝘰𝘶𝘣𝘭𝘦𝘮𝘦𝘯𝘵.

Nous exigeons la remise en question du LMD4, et le maintien des droits qui nous ont été pris ! Si la nouvelle présidence, soit-disant Nanterre Autrement, qui pour linstant est plutôt Nanterre Tout-Pareil, veut vraiment se distinguer de la présidence Balaudé, et garantir de bonnes conditions détudes et de vrais droits pour les étudiant.e.s, elle doit revenir sur ce LMD4 inégalitaire !

À NANTERRE NOS RATTRAPAGES SONT MENACÉS !
MOBILISONS-NOUS POUR EXIGER LE MAINTIEN DES RATTRAPAGES, DE LA COMPENSATION INTÉGRALE ET DES SEMAINES DE RÉVISIONS !

L'université a publié il y a quelques jours le(s) calendrier(s) universitaire(s) pour l'année 2020-2021. Nous avons pu tou.te.s remarquer que, comme nous l'indiquions cet hiver, le calendrier pour les formations en CCI (Contrôle Continu Intégral) fait disparaître la seconde session, dite "session de rattrapage" (qui est bien présente dans le calendrier en 2 sessions).

C'est chaque UFR, au sein de son conseil d’UFR, qui devra décider, filière par filière, le maintien de deux sessions d’examen ou le passage en contrôle continu intégral, c’est-à-dire sans rattrapages ni contrôle terminal (dit "partiels") mais avec uniquement des épreuves en TD et/ou CM au cours de l’année. L'objectif de l'université est de généraliser peu à peu pour l'ensemble des étudiant.e.s le modèle en CCI.

Lors de la dernière CFVU, nous avons vu une volonté importante, de la présidence et de nombreuses équipes d'UFR, de généraliser le CCI pour la rentrée, prétextant une nécessité d'avoir des notes, beaucoup de notes, en cas de nouveau confinement. Et quand nous avons questionné la présidence sur les étudiant.e.s qui chaque année, car ils et elles travaillent, s'inscrivent en contrôle terminal, elle nous a répondu qu'ils/elles devaient s'inscrire en contrôle continu. Cette position est scandaleuse !

Déjà, privilégier le contrôle continu, c'est faire le choix de réduire le temps de cours (mathématiquement, plus il y a d'évaluations moins il y a de cours). Mais c'est également faire le choix de sacrifier les étudiant.e.s les plus précaires, celles et ceux qui, par nécessité, doivent se salarier – et qui donc ont moins de temps pour préparer des évaluations en continu !

Le contrôle continu ne sert qu'a une chose, et c'est pour cela que le Ministère incite à sa généralisation : il renforce la sélection au cours de la Licence, en poussant les étudiant.e.s les plus précaires, et en difficulté en dehors des facs ; et il permet de faire des économies en mettant fin à l'organisation des partiels/examens de fin d'année. Rien de positif pour les étudiant.e.s !

Pourtant, dans le calendrier publié par l'université (urlz.fr/dx8Q) on trouve des semaines de "Rattrapages du contrôle continu intégral". 𝐍𝐞 𝐬𝐨𝐲𝐨𝐧𝐬 𝐩𝐚𝐬 𝐝𝐮𝐩𝐞𝐬 ! Ces soi-disant rattrapages n'en sont pas, et ce pour plusieurs raisons.

D'abord, dans le calendrier voté en conseil d'administration en juillet (urlz.fr/dx8W) ces semaines ne sont pas des rattrapages mais des semaines de "Fin des évaluations CCI".
Mais surtout, les M3C (texte qui cadre, entre autres, nos examens) votées en février (urlz.fr/bW2A), aux dispositions G14 et G16 (trouvables page 8) indique bien la disparition des rattrapages en parlant, à la place, de "seconde chance". Cette seconde chance n'a rien à voir avec les rattrapages que nous connaissons.
En effet, les rattrapages se déroulant habituellement en juin, permettent par une seule épreuve de rattraper une matière dont la note est en dessous de 10, en replaçant/substituant la note de session 1 par la note de rattrapage (si cette dernière est meilleure). Ici, la disposition G16 est claire, la seconde chance "peut prendre la forme d’une évaluation supplémentaire au cours du semestre", mais elle n'est absolument pas une nouvelle épreuve permettant de remplacer l'ancienne note. Ces soi-disant “Rattrapages du contrôle continu intégral" ne remplaceront pas la première session, mais se calculeront ensemble dans la moyenne, comme un examen final, sans même que nous ne connaissions les coefficients !

𝗖𝗲 𝗰𝗮𝗹𝗲𝗻𝗱𝗿𝗶𝗲𝗿 𝗽𝘂𝗯𝗹𝗶𝗲́ 𝗽𝗮𝗿 𝗹'𝘂𝗻𝗶𝘃𝗲𝗿𝘀𝗶𝘁𝗲́ 𝗲𝘀𝘁 𝘂𝗻 𝘁𝗼𝘂𝗿 𝗱𝗲 𝗽𝗮𝘀𝘀𝗲-𝗽𝗮𝘀𝘀𝗲, une manœuvre grossière pour maintenir l'illusion de l’existence de rattrapages pour les étudiant.e.s en CCI.

Par ailleurs, comme nous l'expliquions en février (urlz.fr/dx8R), le LMD4 c'est aussi : 𝘓𝘢 𝘴𝘶𝘱𝘱𝘳𝘦𝘴𝘴𝘪𝘰𝘯 𝘥𝘦𝘴 𝘴𝘦𝘮𝘢𝘪𝘯𝘦𝘴 𝘥𝘦 𝘳𝘦́𝘷𝘪𝘴𝘪𝘰𝘯 ; 𝘓𝘢 𝘳𝘦𝘮𝘪𝘴𝘦 𝘦𝘯 𝘤𝘢𝘶𝘴𝘦 𝘥𝘦 𝘭𝘢 𝘤𝘰𝘮𝘱𝘦𝘯𝘴𝘢𝘵𝘪𝘰𝘯 ; 𝘓𝘢 𝘭𝘪𝘮𝘪𝘵𝘢𝘵𝘪𝘰𝘯 𝘥𝘶 𝘥𝘳𝘰𝘪𝘵 𝘢𝘶𝘹 𝘢𝘣𝘴𝘦𝘯𝘤𝘦𝘴 ; 𝘓𝘢 𝘴𝘶𝘱𝘱𝘳𝘦𝘴𝘴𝘪𝘰𝘯 𝘥𝘦 𝘭𝘢 𝘳𝘦̀𝘨𝘭𝘦 𝘥𝘶 𝘮𝘢𝘹 ; 𝘓𝘢 𝘭𝘪𝘮𝘪𝘵𝘢𝘵𝘪𝘰𝘯 𝘥𝘶 𝘥𝘳𝘰𝘪𝘵 𝘢̀ 𝘭'𝘈𝘑𝘈𝘊 (𝘱𝘢𝘴𝘴𝘢𝘨𝘦 𝘦𝘯 𝘤𝘰𝘯𝘥𝘪𝘵𝘪𝘰𝘯𝘯𝘦𝘭𝘭𝘦) ; 𝘓𝘢 𝘭𝘪𝘮𝘪𝘵𝘢𝘵𝘪𝘰𝘯 𝘥𝘶 𝘥𝘳𝘰𝘪𝘵 𝘢𝘶 𝘳𝘦𝘥𝘰𝘶𝘣𝘭𝘦𝘮𝘦𝘯𝘵.

Nous exigeons la remise en question du LMD4, et le maintien des droits qui nous ont été pris ! Si la nouvelle présidence, soit-disant "Nanterre Autrement", qui pour l'instant est plutôt "Nanterre Tout-Pareil", veut vraiment se distinguer de la présidence Balaudé, et garantir de bonnes conditions d'études et de vrais droits pour les étudiant.e.s, elle doit revenir sur ce LMD4 inégalitaire !
... AfficherMasquer

Commentaire sur facebook

Dans le cadre du contrôle continu, les aménagements handicap doivent être appliqués par le professeur (au lieu du responsable des examens), professeur qui peut à loisir les supprimer selon son gré et en dépit de la loi.

MME. THULLIER ET M. LAMBONY DOIVENT PRENDRE AU SERIEUX LA QUESTION DES SANS-FACS !

"Nanterre Autrement" c'était le slogan de la campagne de la nouvelle Présidence. Suite à la commission de gestion des problèmes d'incription d'hier, nous avons l'impression que c'est plutôt "Nanterre Tout Pareil", voir un peu pire :

- Un rendez-vous, avec les représentants syndicaux, qui dure 45 min... alors que l'année dernière ils duraient 3 heures ! Et encore, Mme Thullier nous a initialement proposé 30 min, et dès qu'on a commencé à parler elle nous a dit "Top chrono, il ne vous reste plus trop de temps". Nous ne sommes pas dans une épreuve orale de droit privé madame !

- Refus de discuter avec des réprésentant.e.s sans-facs élu.e.s par l'AG des sans-facs. Même Balaudé avait accepté dans le passé d'échanger avec eux !

Résultats de la commission : AUCUNE autorisation d'inscription, AUCUN dossier n'a trouvé de soulution. Normal, avec une telle méthodologie, en refusant quasi TOUTES nos propositions, impossible d'avancer efficacement.

La rentrée approche, et avec une telle démarche, on voit mal comment on pourra régler aisément la question des sans-facs.

📢Ainsi, nous appelons d'ores-et-déjà à un rassemblement le 7 septembre lors du Congrès de l'Université, qui réunit tou.te.s les élu.e.s, pour exiger l'inscription des sans-facs. Nous demandons qu'un point à l'ordre du jour soit inscrit à ce Congrès afin de trouver des solutions pour les sans-facs et à ce qu'une délégation de sans-facs y soit reçue.
... AfficherMasquer

Commentaire sur facebook

Faut d'abord étalbir un rapport de force, avant d'échanger ou négocier avec la présidence, si non sera le synario de l'année précédente. Solidarité inconditionnelle.

excellents UNEF , message de soutien!!! inconditionnel

Pablo Goudet Leroy

Messages suivants...