Fonctionnement du travail posté, avantages et dangers

travail posté

La fonction de nos jours peut s’organiser de diverses manières et en fonction des besoins de l’entreprise. Parmi les types ou modes d’organisation existants, l’on retrouve le travail posté. C’est un mode particulier et qui est encore appelé travail en rotation ou travail d’équipes successives alternées. Les personnes qui travaillent suivant cette manière sont assujetties à des horaires différents des classiques. Quelles sont les particularités de ce mode travail ? Quels sont les avantages et inconvénients qu’il peut avoir ? Cet article vous permet d’aller à la découverte de cette forme d’organisation du travail.

Présentation du travail posté

La législation ne prévoit aucune définition pour le travail posté, mais c’est un acte européen qui lui confère son explication. Ainsi dit, il s’agit de toute forme d’organisation d’activité professionnelle en groupe. Suivant ce mode, les fonctionnaires se relaient aux mêmes postes de travail à un rythme régulier. Ceci peut être en modèle discontinu ou continu obligeant les salariés à travailler à des horaires différents et ceci sur des temps déterminés.

Les avantages qu’offre le travail posté

Pour les patrons d’entreprise, le travail posté permet la baisse du coût de revient des productions. Cette organisation permet de réduire les horaires pendant lesquels la société ne produit pas.

C’est l’idéal pour ces firmes qui font usage d’équipements qui exercent sur de longues durées ou en continu. Qu’ils produisent ou ne produisent pas, cela ne change en rien les frais d’usage alors autant continuer de produire.

Pour les fonctionnaires, le travail posté permet d’avoir plus de temps libre au cours de la journée. Mais aussi, c’est l’idéal pour pouvoir faire augmenter ses revenus mensuels. Ceux qui exercent de nuit bénéficient de temps de repos ou de complément de salaire pour compenser leur fonction de nuit.

De plus, ils existent de nos jours beaucoup de textes réglementaires qui prévoient une offre de salaire exceptionnel d’équipe pour ceux qui sont dans le travail en rotation.

Les inconvénients de ce programme de travail

En raison de la particularité du travail posté, il agit sur la santé des travailleurs qui le pratiquent. Il peut entraîner des troubles de la vigilance et du sommeil pouvant conduire à des accidents de travail et de trajet. Ces employés sont plus touchés par la fatigue et présentent des signes de somnolence en continu.

Le travail posté peut impacter négativement la vie personnelle ou sociale en plus de causer de l’anxiété, la diminution de la capacité mentale et le stress. Tout ceci est déjà suffisant pour que ces travailleurs bénéficient de traitement spécial (protection sanitaire et sécuritaire) adapté.

Traitements des fonctionnaires du travail par système de pause

Il faut noter que les traitements prévus à leur égard ne concernent en réalité que ceux qui font du travail posté nocturne. Ainsi, ces derniers bénéficient d’un suivi médical particulier. Ceci avant qu’ils ne soient affectés à un poste de nuit et en un espace régulier de temps n’excédant pas les 6 mois. Ce qui est une prévention du Code du travail dans son article L. 3 122 – 42.

Mise à part cela, le Code du travail dans l’article L. 4 624 – 1, prévoit que celui qui exerce un travail posté bénéficie d’une observation régulière de son état sanitaire. La fréquence de suivi est déterminée par le médecin de travail. Il tient compte de la personne et de la spécificité de son poste pour la définir tout en prenant en compte les conditions décrétées par le Conseil d’État.

Ce même Code du travail dans l’article L. 1 225 – 9, demande à ce que la femme enceinte ou la nouvelle mère qui fait du travail posté de nuit soit mutée. Elle se verra affectée sur sa demande à un poste de jour. Cela au cours de sa grossesse et aussi pendant le temps de congé qui suit la naissance.

Les mesures préventives pour le travail en équipes

En matière de travail posté, l’employeur doit s’assurer du tour rotatif de ses équipes. Cela doit se faire en respectant le sens d’une horloge (équipe du matin, de l’après-midi et de la nuit). Il doit obliger ses salariés au respect de pratiques de vie saines. Il s’agit par exemple de manger équilibré le matin, faire du sport, ne pas fumer ou prendre de l’alcool pendant le travail ou même avant.

Le travail posté ne doit pas amener les travailleurs à la prise de pilules (somnifères) pour pouvoir dormir au cours de la journée. Ils doivent être sensibilisés sur le fait qu’il leur faut un repos normal dans un cadre adéquat. Aussi, la vie sociale et familiale sont à privilégier à leur niveau afin de maintenir leur équilibre psychique.

De même, toujours pour le bon déroulement du travail posté, l’employeur évalue tous les risques d’absence, d’exercice, de planning non toléré, etc. Ceci dans l’optique de mettre en place des dispositions préventives adéquates et surtout efficaces.

Comme exemple, il s’agira de fixer des heures raisonnables permettant aux travailleurs d’avoir accès aux transports communs. Il faut aussi mettre une distinction entre les horaires de travail et ceux à caractère personnels ou éviter d’imposer le travail par rotation aux employés.

Les différents modes d’organisation du travail posté

Dans le système organisationnel du travail posté, les entreprises optent pour des systèmes qui conviennent à leur situation du moment. Ainsi il peut s’agir du type 2 × 8, 3 × 8, 4 × 8 ou 5 × 8.

Le type 2 × 8

Le 2 × 8 consiste dans le tournage de deux groupes à chaque 8 heures de suite sur un poste identique. Ceci favorise le déroulement des activités professionnelles au cours des 16 heures de travail journalier.

Il se formera alors deux équipes de travail posté à savoir celle du matin (5 h à 13 h) et celle de l’après-midi (13 h à 21 h). Sur une durée de 4 semaines par exemple, elles se relaient de manière à ce que le groupe du matin au premier jour devienne celui de l’après-midi au second jour.

Le type 3 × 8

Le 3 × 8 fait tourner 3 équipes à la même tâche sur une durée de 8 heures successives. Il assure alors 24 h journalier excepté le week-end. C’est une organisation que l’on retrouve plus dans le milieu des transports. Elle subdivise la journée en trois (05/06h à 13/14h pour le matin, 13/14h à 21/22h pour l’après-midi et 21/22h à 05/06h pour la nuit).

Travail posté de type 4 × 8

Le 4 × 8 tourne 4 équipes à un poste identique par succession de 8 heures de rotation. Il s’étale à 24 h et comprend le week-end. Ici, le changement d’horaires se réalise à chaque deux jours. Pour un temps de 24 heures, la subdivision est de 05 h à 13 h, 13 h à 21 h et 21 h à 5 h.

Le type 5 × 8

Le 5 × 8 gère 5 équipes vers un même projet en s’assurant qu’ils se remplacent à chaque 8 heures en 24 h les week-ends y compris. La rotation se fait chaque deux jours à l’exception du groupe de repos. Il respecte le même temps que le 4 × 8. Mais ce type de travail posté comporte 4 équipes (nuit, matin, après midi et repos).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *