Mcdo de Marseille : «Soit il s’en va, soit on vire tous les salariés»

Une reprise sous condition, celle de voir disparaître les quatre postes de direction dont celui de Kamel Guémari, directeur adjoint, vingt ans d’ancienneté et surtout délégué syndical FO devenu symbole de la lutte contre le géant américain du fast-food. Un plan de réorganisation qui permettrait, selon Mohamed Abbassi, de maintenir l’activité de 60 salariés et de faire une économie
annuelle de 400 000 euros.
«ce n’est rien d’autre que de la discrimination syndicale»?