Macron applaudit la guardia civil qui matraque les Catalans, pas nous !

Quoi qu’on pense du bien fondé de la revendication d’indépendance de la Catalogne, nous n’admettons pas l’attitude de l’État espagnol qui envoie la Guardia Civil, de triste mémoire franquiste, pour matraquer les électeurs indépendantistes.

Car c’est le peuple catalan, c’est la classe ouvrière catalane sur lesquels frappent les CRS espagnols, Guardia Civil et police nationale confondues. Jamais les états majors de la bourgeoisie espagnole ne changeront, ils ne connaissent que la répression.

Nous constatons que les urnes sont attaquées, que les électrices et électeurs sont réprimés, et de ce point de vue nous savons que cette attitude de l’Etat espagnol ne conduit qu’à un négationnisme d’État contre les aspirations populaires.
La conduite du gouvernement de Madrid, le tout répressif, est approuvée par le Macron déchaîné contre l’expression populaire.

Jamais le problème catalan ne sera réglé par l’occupation policière et l’utilisation de la violence contre les urnes et l’expression démocratique du peuple.

Nous sommes pour le droit du peuple catalan à l’autodétermination. Nous sommes totalement solidaires de l’appel à la grève générale du 3 octobre de l’ensemble des organisations ouvrières, syndicales, associatives et de jeunesse de Catalogne.

No Pasaran.