Loiret : un lycéen grièvement blessé par un tir de flashball

[UN LYCÉEN EN URGENCE ABSOLUE SUITE À UN TIR DE FLASHBALL : LE GOUVERNEMENT PERD PIED]

Depuis vendredi 30 novembre, les lycéens sont dans la rue, de nombreux lycées ont été bloqués, des manifestations d’ampleur ont eu lieu dans plusieurs villes et les lycéens sont plus déterminés que jamais.

La répression qui s’abat sur le mouvement lycéen depuis est totalement démesurée, le gouvernement cherche à écraser la contestation lycéenne car il craint une explosion sociale généralisée dans un contexte où le mouvement des gilets jaunes prend de l’ampleur et est rejoint par d’autres secteurs d’activité.

À Bordeaux, Pau, Marseille, Toulouse, Paris, Lyon, Toulon, Nantes et dans bien d’autres villes, les flics se sont lâchés et ont multiplié les tirs de flashball, de grenades lacrymo, les coups de matraque etc. Hier et aujourd’hui, des centaines de lycéens ont été interpellés et placés en garde à vue, de nombreux lycéens ont également été blessés par la répression policière.

À Meaux, un lycéen a reçu un tir de flashball dans les testicules. À Bordeaux et Grenoble, deux lycéennes ont reçu un tir de flashball dans le visage, la lycéenne de Grenoble doit subir une opération chirurgicale. Enfin, dans la banlieue d’Orléans, un lycéen est actuellement aux urgences avec le pronostic vital engagé suite à un tir de flashball en plein visage.

Après avoir tué une vieille femme à la grenade lacrymo Marseille samedi, après avoir arraché des mains à la grenade lors des manifestations de gilets jaunes, après avoir défiguré plusieurs personnes à la matraque ou au flashball, après avoir plongé un gilet jaune toulousain dans le coma au flashball, le gouvernement continue sa répression violente des mouvements sociaux en tirant désormais sur les lycéens.

Cela ne peut plus durer, le gouvernement perd totalement pied, il doit désormais tomber.

www.bfmtv.com/police-justice/loiret-un-lyceen-grievement-blesse-par-un-tir-de-flashball-1582184.html