le billet à Jean : (décryptage) le prix de l’essence une des plus lourdes fautes de Macron

– La hausse des prix à la pompe s’explique aux deux tiers par les profits pétroliers,
– l’ajout de taxes dissuasives frappe davantage les ménages obligés d’utiliser leur automobile. L’incompétence de Macron flambe à la pompe.
L’ARGENT DU CICE ET LE PRIX DE L’ESSENCE
– 38,8 milliards € en 2019 : Le CICE (crédit d’impôts compétitivité emploi) a été offert sans contrepartie aux employeurs, par le transfert de 38,8 milliards d’euros au titre du CICE et de la baisse des cotisations.
– 100 milliards depuis 2013 ont été versés au titre de ce CICE sans résultat pour l’emploi, mais avec un gros bénéfice pour les actionnaires.
L’argent public a été distribué aux patrons !
LA CSG PLOMBE LE PRIX DE L’ESSENCE
Les cadeaux fiscaux aux plus fortunés ont été financés en partie par une réduction des transferts aux ménages, par l’intermédiaire de la baisse des cotisations salariales, l’augmentation en partie non compensée pour les retraités de la CSG et la non-augmentation du pouvoir d’achat des fonctionnaires.
PAS D’ALTERNATIVE À LA VOITURE, ESSENCE OU DIESEL
Comme les infrastructures liées à la voiture électrique sont, dans ces régions, également inexistantes, les habitants qui doivent se déplacer pour tout, y compris pour recourir à des services publics de plus en plus distants n’ont pas réellement d’alternative. Macron et son 1er ministre sont des écolos trompette !
RÉDUIRE LES DÉPENSES PUBLIQUES, LE DOGME À MACRON
La conjuration des imbéciles au gouvernement ignore une politique intelligente d’investissement vert parce qu’lle ne s’en donne pas les moyens budgétaires. Or il n’y a pas de politique environnementale sérieuse sans plan d’investissement public massif.
POURQUOI UNE GUERRE FISCALE AUSSI BRUTALE ?
La priorité du gouvernement n’est pas la transition écologique, c’est un formidable transfert de richesse vers le secteur privé et les plus fortunés.
Il ne reste plus que l’arme fiscale à l’exécutif, car l’argent de la pompe remplacera celui distribué par le CICE aux employeurs qui ne créent pas d’emplois.
LE GOUVERNEMENT FAIT LE JEU DE L’EXTRÊME DROITE
Il a fait de toute politique environnementale une politique répressive et punitive. Il donne des arguments à ceux qui, à l’extrême droite notamment, nient le réchauffement climatique et ne voient dans la lutte contre l’automobile qu’une atteinte au porte-monnaie ou à une pseudo liberté individuelle incarnée par le véhicule personnel.
LE POUVOIR D’ACHAT EST BIEN LA BATAILLE A MENER !
Croit-on que les ménages, notamment les plus modestes et les ruraux, vont investir dans un coûteux véhicule électrique sous prétexte qu’il existe des subventions publiques à l’achat ? Leur quotidien est bien plutôt de savoir comment payer les réparations de leurs véhicules d’occasion.
ALLONS ARRACHER L’AUGMENTATION DES SALAIRES ET DES PENSIONS