La vie « bouleversée » de Jean-François, éborgné par un LBD 40

Cet étudiant avait 20 ans quand, touché par un tir de LBD, il a perdu son oeil. Il y a 3 ans, il avait déjà donné l’alerte.

Le 28 avril 2016, alors que la contestation étudiante contre la loi Travail bat son plein à Rennes, le Breton alors âgé de 20 ans retourne manifester, après trois semaines de pause. « Je m’étais pris un tir de Flash-Ball dans le mollet et ça m’avait calmé un temps, car je boitais ». Son récit du drame est haché. Il se souvient d’une « grosse charge » des forces de l’ordre. « Je me fais rabattre dans un coin, je traverse un pont. Je balaye du regard. Flash-Ball ».

www.lexpress.fr/actualite/societe/la-vie-bouleversee-de-jean-francois-eborgne-par-un-lbd-40_2058666.amp.html?fbclid=IwAR3Ua6Mkuijw5O8dKLsTId0N6b8C4drV-EGv8j6bxtj-8u8pf5EQ36ZtOFY