Face à la politique antisociale du président Macron
Tou.te.s concerné.es...
Convergences des luttes et des grèves
Lançons la contre-offensive...
S'unir pour ne plus subir
Avec le Front Social
Déterminé.es à gagner ensemble !

Il n’y a que les combats que l’on ne mène pas qui sont perdus d’avance.
Info’Com-CGT, le syndicat des salariés de l’information et de la communication.

Dernières news

Fil d'actu Facebook

Il y a 11 heures

Info'Com-CGT
LAGARDÈRE VEND « SA » PRESSE ? QU’IL REMBOURSE LES MILLIONS DAIDES PUBLIQUES EMPOCHÉES !

CEST KRETINSKY QUI ACHÈTE

Le milliardaire tchèque Kretinsky a commencé ses achats : le 17 avril, c’était les radios du fils Lagardère en Europe centrale et orientale. Petit chèque, 73 millions… une misère !

Kretinsky en veut plus. Ça tombe bien, il vend, Arnaud Lagardère, lui qui n’a jamais été ni un gros travailleur ni un fougueux entrepreneur. Juste le fils de Jean-Luc…

Elle, Marianne, Paris Match ? D’autres encore ? C’est que le groupe est ventru et mondialisé : 13 titres de presse en France dont le Journal du Dimanche, 26 radios – RMC, Europe 1 - et 17 TV de par le monde, des sites genre Doctissimo, les Relay, des maisons d’édition telles Hachette, Le Livre de Poche, Grasset, Fayard, Marabout…

1 892 115 EUROS = LE MONTANT ANNUEL DES AIDES EMPOCHÉES PAR LAGARDÈRE CES DERNIÈRES ANNÉES

Lagardère, au « modeste » 300e rang français des millionnaires, était au centre de la distribution de la presse. Il en est parti. Mais le groupe Hachette a participé à cette dérive qui a transformé les « aides à la presse » en subvention aux milliardaires.

Rien qu’en 2016, 1 892 115 euros annuels ont été versés par le ministère de la Culture afin de subventionner ce millionnaire, dont un seul titre, Paris Match, a été gratifié de 130 842 euros 

Le propriétaire de l’empire hétéroclite de Papa, dont les Folies Bergères, le Zénith, le Bataclan et … Larousse, doit tout rembourser. Jusqu’au dernier centime !

SI LAGARDÈRE NE VEUT PLUS EN JOUER QU’IL NOUS LAISSE LE CAMION, LES CLÉS DU CAMION ET L’ARGENT PUBLIC DÉTOURNÉ

LAGARDÈRE VEND « SA » PRESSE ? QU’IL REMBOURSE LES MILLIONS D'AIDES PUBLIQUES EMPOCHÉES !

C'EST KRETINSKY QUI ACHÈTE

Le milliardaire tchèque Kretinsky a commencé ses achats : le 17 avril, c’était les radios du fils Lagardère en Europe centrale et orientale. Petit chèque, 73 millions… une misère !

Kretinsky en veut plus. Ça tombe bien, il vend, Arnaud Lagardère, lui qui n’a jamais été ni un gros travailleur ni un fougueux entrepreneur. Juste le fils de Jean-Luc…

Elle, Marianne, Paris Match ? D’autres encore ? C’est que le groupe est ventru et mondialisé : 13 titres de presse en France dont le Journal du Dimanche, 26 radios – RMC, Europe 1 - et 17 TV de par le monde, des sites genre Doctissimo, les Relay, des maisons d’édition telles Hachette, Le Livre de Poche, Grasset, Fayard, Marabout…

1 892 115 EUROS = LE MONTANT ANNUEL DES AIDES EMPOCHÉES PAR LAGARDÈRE CES DERNIÈRES ANNÉES

Lagardère, au « modeste » 300e rang français des millionnaires, était au centre de la distribution de la presse. Il en est parti. Mais le groupe Hachette a participé à cette dérive qui a transformé les « aides à la presse » en subvention aux milliardaires.

Rien qu’en 2016, 1 892 115 euros annuels ont été versés par le ministère de la Culture afin de subventionner ce millionnaire, dont un seul titre, Paris Match, a été gratifié de 130 842 euros

Le propriétaire de l’empire hétéroclite de Papa, dont les Folies Bergères, le Zénith, le Bataclan et … Larousse, doit tout rembourser. Jusqu’au dernier centime !

SI LAGARDÈRE NE VEUT PLUS EN JOUER QU’IL NOUS LAISSE LE CAMION, LES CLÉS DU CAMION ET L’ARGENT PUBLIC DÉTOURNÉ
... AfficherMasquer

 

Commentaire sur facebook

C'est un signe. Il vend aujourd'hui, parce que dans 10 ans ça ne vaudra plus rien. Kretinsky va piller la boîte de fond en comble.

Kretinsky, avec un nom pareil, on a compris....il est au niveau Lagardère, le fils, pas le père.....lol

le hold up au nez à la barbes, comme une lettre à la poste avec les applaudissement des ses potes.

Les radios ne seront pas une grande perte surtout pour les chiens de garde qui tiennent l'antenne sauf que derrière il y a plein de prolos qui n'ont rien demandé et qui vont se retrouver sans emplois.Les têtes d'affiche à la solde du gouvernement ont un plan B mais les autres...

Il avait déjà empoché un bon pactole en cédant ses parts d'EADS à EADS...

Il s'appelle vraiment Kretinsky ?!

...ici lagardere n est pas bossu ..il n aide personne ...IL EST COSSU....

Lagardère ce fumier

Qu’il rembourse cet enfoiré

Exigeons le remboursement, c'est notre argent !!!

Kretinsky... j'ai cru que c'était une blague!.. 🤣🤣🤣

quel pays de merde

A quand un contrôle sérieux de tout ce business?

+ Afficher plus de commentaires

Il y a 15 heures

Info'Com-CGT
Emmanuel Macron a organisé un diner à lElysée avec des militants pro-euthanasie et des leaders religieux afin de nourrir sa réflexion sur la question de la fin de vie, dans les cadre des états généraux de la bioéthique...

Emmanuel Macron a organisé un diner à l'Elysée avec des militants pro-euthanasie et des leaders religieux afin de nourrir sa réflexion sur la question de la fin de vie, dans les cadre des états généraux de la bioéthique... ... AfficherMasquer

 

Commentaire sur facebook

Moi je suis pour le suicide assisté. Ma maman , qui avait un cancer généralisé, a dû se suicider d'une manière sale et incertaine, alors qu'en Belgique ou en Suisse elle aurait pu le faire proprement. Macron est peut être cynique, mais ça ne doit pas nous détourner de la vraie question : est ce que nos corps nous appartiennent, oui ou non ? Si je suis libre de vivre ma vie comme je l'entends, alors je suis libre de mourir comme je l'entends. Ce débat est exactement le même que celui qui a eu lieu sur l'avortement il y a un demi-siècle.

quand je vois le peu de respect il a envers nous les retraités, son diner avec les pro_euthanasie me fait penser, à " comment aider les vieux à partir plus vite " pour faire des economies

Qu'il aille déjà voir la réalité dans les services de soins palliatifs.... L'euthanasie n'est pas uniquement pour les "vieux" et se tourner vers la religion ma foi quels conseils vont ils donner "tu ne tueras point" mais par contre laisser souffrir les gens, on est vraiment en retard en France

Si on cherche un visage à l'euthanasie , il est tout trouvé en la personne de macron mais sa façon de l'appliquer n'est pas aussi douce tant il fait crever à petit feu les personnes âgées dans le besoin ! Alors si l'on veut éviter le suicide collectif , il est temps de l'éliminer ( politiquement parlant . ) lui !

Que viennent faire une fois de plus les leaders religieux là-dedans...

Je ne trouve pas cela fin du tout.je suis pro suicide assisté car malade et en souffrance et en outre vais avoir 61 ans.Arretez de dire n'importe quoi

Mrs Macron ! j'en ai vraiment marre de ta tronche et de tes ponctions et je suis retraité ,qu'est ce t'en pense si je me suicidait ? tu te mettrais ma retraite dans ta poche sacré couillon ??? où je te fais une grosse tête avant !

Je ne comprends pas la présence des "leaders religieux" est ce que c est pour se donner bonne conscience. Une personne qui souffre à le droit de partir sans souffrance. Pourquoi dans d autres pays européens on donne cette possibilité mais la France non !

Qu'il euthanasie sa vieille déjà beaucoup de économique pour la France! !@

Avec eux-elles- les En Marche Arrière- à la piquouse ça craint du boudin

A part une loi je n'ai pas encore trouvé un moyen plus rapide pour exterminer les vieux.

la "méthode actuelle" est d'une hypocrisie qui ne peut durer : laisser mourir de faim et de soif dans la "bonne conscience" .......

Vu que l' argent ne fait pas le bonheur ; pour mieux nous rendre heureux le gouvernement a décidé de ne plus augmenter les pensions ......

Ça a le mérite d'être clair! Soyons pragmatique, les économies sont la priorité du gouvernement!

Il y a des bâtiments de l'autre côté de la frontière qui ont été conservés depuis la dernière guerre , il compte peut-être s'en servir !!!

il est capable par rapport à avant plus en plus de personnes âgées meurt déjà

Enorme lacune dans l'éducation de ce freluquet:le RESPECT dû aux anciens.......

c'est vieux prévu ! mais con comme une bite ,il aura tellement bavé ,s'il arrive au bout de son mandat , il sera complètement GAGA le gars ,complètement GAGA le gars !

trop drole et c'est vraiment ce qu'il pense le bougre ;mais son "hiboux " est sur la liste et dejà sur le chariot hihihihihi

ben tiens ! comme cela ilsne devront plus payer les retraites ! ils n' ont qu' a construire ds chambres a gaz pendant qu' ils y sont ! ca ira plus vite !!!

Ca ne devrait pourtant pas arranger ses affaires. Si on euthanasie les vieux, plus de pognon à récupérer !

C'est peut être une façon très judicieuse de ce débarrasser de ça femme d'ici quelques petites années 😂😂😂

Quel que soit notre religion ou notre parti politique nous avons le droit de partir dans la dignité le suicide assisté ,la sédation profonde doit être un droit pour les personnes qui sont en fin de vie ou dans une situation inacceptable je n aime pas macron mais si cette loi passe je serai là première à saluer cette grande avancée pour notre société

Macron : l'intelligence en marche...

il oublie que le temps passe... lui même sera un retraité !

+ Afficher plus de commentaires

Il y a 1 jour

Info'Com-CGT
À LA VEILLE DU 1er MAI, OÙ EN SOMMES-NOUS ?

La nouveauté de la situation, qui apparaît au travers des mouvements en cours, c’est que la répression brutale fait à son insu la meilleure publicité pour la convergence des luttes.

Les coups pleuvent du haut de l’État contre ce qu’il nomme « les agitateurs professionnels », « les militants étrangers aux universités ».

Selon la communication commune au Medef et à la « com » gouvernementale, les « grèves politiques » comme celle de la SNCF seraient étrangères aux intérêts de travailleurs. Ceux-là ne peuvent qu’être représentés par des syndicats  en accord avec la concurrence « libre et non faussée », le profit et la mondialisation financière.

Ces campagnes idéologiques d’État sont orchestrées pour justifier et envelopper une répression tous azimuts, d’autant plus visible qu’elle est mise en scène par des médias dédiés à la gloire de l’ordre libéral.

Quelle est la fonction du système de répression dans le dispositif présidentiel ?

L’État présidentiel joue la carte du tout répressif pour cette raison : la globalité de l’offensive libérale qui vise à nettoyer le pays de toute trace sociale est en train de créer une nouvelle conscience.

Se heurtant au bulldozer du gouvernement, beaucoup, au travers de leurs propres luttes, savent dorénavant que gagner - sur le service public, l’emploi, la retraite, la formation professionnelle...- suppose de faire reculer tout le dispositif présidentiel. 

Concentrant les critiques, le pouvoir suscite les convergences contre lui. Ce pouvoir prend tous les aspects d’un ordre libéral-policier qui fédère les mécontentements. C’est bien le caractère systématique et brutal des réponses répressives du gouvernement qui démontre l’utilité et l’urgence de la convergence des luttes.

Ce qui fédère et rassemble, c’est la lutte commune contre la répression

Devant cette situation où l’Etat passe en force et le revendique, la convergence qui peut rassembler toutes les résistances, tous les secteurs, tous les fronts de lutte, c’est un mouvement national, unitaire, général contre la répression.

C’est pourquoi l’exigence d’un front uni contre la répression doit être présente le 1er Mai, le 5 mai et dans toutes les échéances déterminées par les agendas syndicaux et dans les luttes en cours.

C’est par là qu’on passera du dire au faire.

À LA VEILLE DU 1er MAI, OÙ EN SOMMES-NOUS ?

La nouveauté de la situation, qui apparaît au travers des mouvements en cours, c’est que la répression brutale fait à son insu la meilleure publicité pour la convergence des luttes.

Les coups pleuvent du haut de l’État contre ce qu’il nomme « les agitateurs professionnels », « les militants étrangers aux universités ».

Selon la communication commune au Medef et à la « com » gouvernementale, les « grèves politiques » comme celle de la SNCF seraient étrangères aux intérêts de travailleurs. Ceux-là ne peuvent qu’être représentés par des syndicats en accord avec la concurrence « libre et non faussée », le profit et la mondialisation financière.

Ces campagnes idéologiques d’État sont orchestrées pour justifier et envelopper une répression tous azimuts, d’autant plus visible qu’elle est mise en scène par des médias dédiés à la gloire de l’ordre libéral.

Quelle est la fonction du système de répression dans le dispositif présidentiel ?

L’État présidentiel joue la carte du tout répressif pour cette raison : la globalité de l’offensive libérale qui vise à nettoyer le pays de toute trace sociale est en train de créer une nouvelle conscience.

Se heurtant au bulldozer du gouvernement, beaucoup, au travers de leurs propres luttes, savent dorénavant que gagner - sur le service public, l’emploi, la retraite, la formation professionnelle...- suppose de faire reculer tout le dispositif présidentiel.

Concentrant les critiques, le pouvoir suscite les convergences contre lui. Ce pouvoir prend tous les aspects d’un ordre libéral-policier qui fédère les mécontentements. C’est bien le caractère systématique et brutal des réponses répressives du gouvernement qui démontre l’utilité et l’urgence de la convergence des luttes.

Ce qui fédère et rassemble, c’est la lutte commune contre la répression

Devant cette situation où l’Etat passe en force et le revendique, la convergence qui peut rassembler toutes les résistances, tous les secteurs, tous les fronts de lutte, c’est un mouvement national, unitaire, général contre la répression.

C’est pourquoi l’exigence d’un front uni contre la répression doit être présente le 1er Mai, le 5 mai et dans toutes les échéances déterminées par les agendas syndicaux et dans les luttes en cours.

C’est par là qu’on passera du dire au faire.
... AfficherMasquer

 

Commentaire sur facebook

j'espère que les syndiqué(es) de base , CFDT et FO sortiront de leur mutisme, car pour avoir eu l'occasion de discuter avec des connaissances syndiquées dans ces organisations , elles ne comprennent pas les réactions de leurs dirigeants Nationaux!

Je souhaite que cela marche et que les manifestations soient fortes mais j ai un doute les français sont devenus des moutons et aiment se faire e....... ils se plaignent sans arrêt mais s ecrasent tout le temps

Il serait peut être temps que la base des syndicats dise à ses chefs de les suivre et non l inverse.....les dirigeants syndicaux sont en train de saboter le mouvement pour assoir un avenir politique individuel....les chefs eux même divisent

Et manifester de concert avec les autres syndicats, ça ne serait pas une bonne idée ?

Non, en fait on est à l'étape déterminante de comprendre où pas qu:il s''agit bien de changer de système politique, pour arriver à changer de politique ! Car toute cette politique briseur de vies et d espoir, c' est la politique de la bourgeoisie au pouvoir, depuis plus de deux siècles, et pas prête ni à le lâcher, ni à le partager !

Prévisions météo sur les grandes villes de France nuage de poivre à prévoir !😭

CA CHAUFFE

+ Afficher plus de commentaires

En vidéos