Face à la politique antisociale du président Macron
Tou.te.s concerné.es...
Convergences des luttes et des grèves
Lançons la contre-offensive...
S'unir pour ne plus subir
Avec le Front Social
Déterminé.es à gagner ensemble !

Dernières news

Fil d'actu Facebook

Il y a 1 jour

Front Social 35
Les conséquences des victoires  obtenues par le patronat et les gros actionnaires   ces dernières années  sont graves et multiples. Cétait écrit entre autres dans la loi travail et dans les ordonnances qui ont suivi. La Révolution que propose Macro lescroc nest rien moins que du bon vieux tatchérisme , de lultra-capitalisme à la sauce sécuritaire.Peut-être même est-il trop tard pour défendre certains acquis sociaux ,symbolisés entre autres par les mesures du  Conseil National de la Résistance , en matière de sécurité sociale, de retraites etc. En matière de temps de travail , de contrat, de sécurité au travail etc comme dit ci- dessous cest le carnage. Dautre part les condition réelles de la production , du travail, ont considérablement évolué depuis 70 ans et nous pourrions imaginer une protection sociale, une justice sociale, plus ambitieuse pour notre époque.La concentration du capital, de la richesse mondiale sest considérablement accentuée dans très peu de mains, quelques dizaines de milliers de personnes contrôlent des ressources et des flux considérables, sans doute lessentiel, le plus vital. Leurs antagonismes, leurs erreurs , leurs lubies leurs ambitions  décident du sort , de la vie de la mort de milliards dhumains , sans parler des autres espèces.Ainsi, lavidité sans borne, délirante de certains devient encore plus évidente, et pas lombre dun brin de sagesse ne vient ternir léclat  de leurs appétits de pouvoir et de domination. Même la déléguée syndicale, le représentant du personnel ,en France  peut-être surtout elle ou lui, devient intolérable à la quête sans frein  du bénéfice financier maximum et immédiat. La faiblesse du mouvement syndical traditionnel en France  interdit une modification des rapports de forces à court ou moyen terme. Lérosion des effectifs militants de batailles darrière  garde en défaites prometteuses est une réalité. Les quelques victoires obtenues le sont après des luttes et des grèves très longues , unitaires du point de vue syndical et élargies à de vaste réseaux de solidarité. Victoires à quelques euros par mois, ou à quelques licenciement en moins. Combats nécessaires , mais inutiles sils restent isolés , sans horizons autres que des aménagements dans nos conditions desclaves de luxe...Tenus par des laisses dorées, perspectives de carrières, plan détudes, crédits, la position du consommateur-trice dun monde spectacle.La victoire à Notre Dame des Landes est un exemple de lutte dans le domaine environnemental dont les perspectives en terme de choix sociaux et économiques peuvent nous encourager à développer ce type de méthode et dorganisation dans dautres domaines.ZAD partout ! Bien sûr si vous lisez ceci cest que vous êtes aussi en recherche , en lutte , mobilisé.e.s (ou au moins très curieux-ses!!!) , et le point de vue présent est une invitation à approfondir nos échanges politiques , à développer de la pensée des échanges sur les réseaux sociaux et ailleurs qui nous permettent davoir encore plus de projets, plus de réalisations, plus doutils, pour créer expérimenter . En conjuguant les ressources des structures politiques et syndicales traditionnelles avec celles de groupes plus innovants, en prenant le temps de lire , de voyager , déchanger pour être capable , comme les multinationales que nous affrontons, de penser à une échelle internationale. Par chance la solidarité avec les étranger-e-s perscuté.e.s  nous enrichit, par chance lamitié ne sachète pas.

Les conséquences des victoires obtenues par le patronat et les gros actionnaires ces dernières années sont graves et multiples. C'était écrit entre autres dans la loi travail et dans les ordonnances qui ont suivi. La "Révolution" que propose Macro l'escroc n'est rien moins que du bon vieux tatchérisme , de l'ultra-capitalisme à la sauce sécuritaire.Peut-être même est-il trop tard pour défendre certains "acquis sociaux" ,symbolisés entre autres par les mesures du Conseil National de la Résistance , en matière de sécurité sociale, de retraites etc. En matière de temps de travail , de contrat, de sécurité au travail etc comme dit ci- dessous "c'est le carnage". D'autre part les condition réelles de la production , du travail, ont considérablement évolué depuis 70 ans et nous pourrions imaginer une protection sociale, une justice sociale, plus ambitieuse pour notre époque.La concentration du capital, de la richesse mondiale s'est considérablement accentuée dans très peu de mains, quelques dizaines de milliers de personnes contrôlent des ressources et des flux considérables, sans doute l'essentiel, le plus vital. Leurs antagonismes, leurs erreurs , leurs lubies leurs ambitions décident du sort , de la vie de la mort de milliards d"humains , sans parler des autres espèces.Ainsi, l'avidité sans borne, délirante de certains devient encore plus évidente, et pas l'ombre d'un brin de sagesse ne vient ternir l'éclat de leurs appétits de pouvoir et de domination. Même la déléguée syndicale, le représentant du personnel ,en France peut-être surtout elle ou lui, devient intolérable à la quête sans frein du bénéfice financier maximum et immédiat. La faiblesse du mouvement syndical traditionnel en France interdit une modification des rapports de forces à court ou moyen terme. L'érosion des effectifs militants de batailles d'arrière garde en défaites prometteuses est une réalité. Les quelques victoires obtenues le sont après des luttes et des grèves très longues , unitaires du point de vue syndical et élargies à de vaste réseaux de solidarité. Victoires à quelques euros par mois, ou à quelques licenciement en moins. Combats nécessaires , mais inutiles s'ils restent isolés , sans horizons autres que des aménagements dans nos conditions d'esclaves de luxe...Tenus par des laisses dorées, perspectives de carrières, plan d'études, crédits, la position du consommateur-trice d'un monde spectacle.La victoire à Notre Dame des Landes est un exemple de lutte dans le domaine environnemental dont les perspectives en terme de choix sociaux et économiques peuvent nous encourager à développer ce type de méthode et d'organisation dans d'autres domaines.ZAD partout ! Bien sûr si vous lisez ceci c'est que vous êtes aussi en recherche , en lutte , mobilisé.e.s (ou au moins très curieux-ses!!!) , et le point de vue présent est une invitation à approfondir nos échanges politiques , à développer de la pensée des échanges sur les réseaux sociaux et ailleurs qui nous permettent d'avoir encore plus de projets, plus de réalisations, plus d'outils, pour créer expérimenter . En conjuguant les ressources des structures politiques et syndicales traditionnelles avec celles de groupes plus" innovants", en prenant le temps de lire , de voyager , d'échanger pour être capable , comme les multinationales que nous affrontons, de penser à une échelle internationale. Par chance la solidarité avec les étranger-e-s perscuté.e.s nous enrichit, par chance l'amitié ne s'achète pas.C'EST UN CARNAGE !
Le gouvernement prévoit de supprimer 200 000 représentants du personnel sur 700 000
OU EST LA RIPOSTE SYNDICALE, ou ne serait-ce que l'information ?
Le DRH d'Air France Giles Gateau et un ancien responsable CGT Jean-Dominique Simonpoli ex-confédéral, CGT chargés de la liquidation du syndicalisme de combat et de préparer l'institutionnalisation des rescapés l'ont fait le 31 janvier au ministère du Travail, en préparant le rapport gouvernemental sur « la valorisation des compétences » !!!
Le Conseil Social et Economique, au fil des élections professionnelles, va remplacer toute la représentation du personnel, d'ici fin 2019.
Il y a gros à parier que la sélection en préparation parmi les anciens délégués se fasse en concertation avec les directions d’entreprise pour liquider les militants syndicalistes les plus combatifs, tant la promiscuité est parfaite entre le ministère, le Medef et bien des directions syndicales.
... AfficherMasquer