Les grévistes de la faim de la SODEXO

SODEXO, leader mondial des services de restauration, alimente la misère

Soutien du Front Social Yvelinois aux trois grévistes de la faim de l’entreprise.

Abdel, Nathalie et Sébastien, entament ce week-end leurs 13ème et 14ème jours sans manger, devant l’entrée du siège social de leur entreprise (SODEXO, 6 rue de la Redoute à Guyancourt, ZAC des Saules).

Il est grand temps que la Direction de SODEXO s'inquiète enfin de la santé de ses salarié.e.s qui se dégrade, avant qu'il n'y ait des dégâts irréversibles.

La raison de leur mouvement de protestation est un « Plan de Sauvegarde de l’Emploi » concernant 62 salarié.e.s du site SODEXO de Dreux. Ce plan social aggrave la situation de l’agglomération drouaise, durement éprouvée par le chômage, et il a également des conséquences désastreuses pour les salarié.e.s concerné.e.s. En effet depuis l’annonce de la fermeture du site, les salarié.e.s sont mobilisé.e.s pour la sauvegarde de leur outil de travail et de leur emploi.

En réponse, l’entreprise propose cyniquement une indemnité très insuffisante au vu des préjudices subis.
Au fil des négociations, la Direction ne concède qu’un geste financier symbolique. Ce déni des difficultés qu’engendre ce plan social par la Direction de SODEXO, ainsi que plusieurs semaines de grèves ont mis à bout, notamment ces trois salarié.e.s en lutte.

L’indifférence de SODEXO, depuis six semaines est inacceptable et nous lançons une alerte auprès des pouvoirs publics, la Préfecture des Yvelines, la DIRECCTE 78, des élu.e.s de la
République et les médias.

Il est impératif que cesse cette inertie et que s'ouvre enfin une négociation aboutissant à de réelles mesures d’accompagnement supralégales, pour que les salarié.e.s de SODEXO survivent à la perte de leur emploi dignement. Il y a urgence !