Face à la politique antisociale du président Macron
Tou.te.s concerné.es...
Convergences des luttes et des grèves
Lançons la contre-offensive...
S'unir pour ne plus subir
Avec le Front Social
Déterminé.es à gagner ensemble !

Le Front Social est une coordination composée de syndicats, associations, collectifs, médias alternatifs, de militants, de femmes et d’hommes construisant la riposte à la politique libérale du président Macron et la convergence des luttes.

Le Front Social trouve son origine dans l’appel du 22 avril, veille du premier tour de l’élection présidentielle, et dans la première manifestation du quinquennat Macron, le 8 mai 2017.

Dernières news

Front Social

« La hausse des inégalités n’est pas une fatalité, c’est le résultat de choix politiques »

A ceux qui prétendent que le syndicalisme ne doit pas contester des choix politiques au prétexte que ce ne serait pas son rôle…http://www.lemonde.fr/economie/article/2017/12/15/la-hausse-des-inegalites-n-est-pas-une-fatalite-c-est-le-resultat-de-choix-politiques_5230558_3234.html?utm_term=Autofeed&utm_campaign=Echobox&utm_medium=Social&utm_source=Facebook#link_time=1513369211

Fil d'actu Facebook

Il y a 2 jours

FrontSocial
Sudposte Hauts de Seine

[ INTERDICTION DU PORTABLE À LA PFC : PAS QUESTION D’ACCEPTER CETTE INJUSTICE !]

Prise de parole à la prise de service de l’équipe du matin de la PFC.

La direction a décidé du jour au lendemain d’infantiliser les agents en leur interdisant de garder leur portable sur eux. Un portique de « sécurité » a même été installé.

Sud Poste 92 mettra en œuvre tous les moyens pour faire cesser cette injustice
... AfficherMasquer

 

Commentaire sur facebook

… pour info : La Poste veut généraliser les portiques de sécurité ( dans toutes les PFC ) , le cheval de troie , pour interdire les portables mobiles , MP3 ; ( CQFD = PFC Mer&blois assignation du CHSCT devant la justice ) …

Et ils ont accepté de donner leur portable ? J'y crois pas :( ... ils donnent leur vie à un gardien d'usine?

Les gens sont con j ai l impression qu'ils n ont pas de cerveau ! Mais pour rien au monde j aurai donné quoi que ce soit.

+ Afficher plus de commentaires

Il y a 5 jours

FrontSocial

Le collectif Front Social Rouen organise samedi 17 février une diffusion de tracts devant le magasin Célio de Rouen, qui s’est distingué il y a quelques temps en mettant à la poubelle un lot de vêtements après les avoir sciemment lacérés afin que personne ne puisse les récupérer… Ce sera l’occasion de rappeler que la solidarité n’est pas un délit ! A l’heure où le gouvernement dit qu’il n’y a plus personne qui dort dans la rue…
RV 16h rue du Gros Horloge, devant le magasin Célio, Rouen.
... AfficherMasquer

Il y a 1 semaine

FrontSocial

Mardi 6 février 2018, nous étions nombreuses et nombreux, malgré la neige et le froid, à soutenir notre camarade Gaël Quirante contre la répression farouche qu'il subit depuis tant d'années dans le cadre de son mandat syndical.
De nombreuses personnalités et de nombreux syndicalistes sont venus apporter leur solidarité à Gaël contre l'arbitraire d'une direction qui multiplie les sanctions contre les syndicalistes.

Regroupons-nous contre la répression à La Poste… et partout ailleurs !

Gaël Quirante, secrétaire départemental de SUD Activités Postales 92 et militant du Front Social, subit un véritable harcèlement disciplinaire : 10 tentatives de licenciement en 14 ans, et presque un an de mises à pied cumulées.
La Poste avait en effet tenté de le licencier en 2010 en l’accusant de séquestration alors qu’il avait participé à une occupation de la direction départementale de La Poste : son licenciement avait été refusé successivement par l’Inspection du Travail en 2010, par le Ministre du Travail en 2011, puis par le Tribunal Administratif en 2014.
En avril dernier la Cour d’Appel du Tribunal Administratif de Versailles a annulé les 3 précédentes décisions et a ainsi relancé toute la procédure ! L’Inspection du Travail a de nouveau refusé son licenciement mais c’est désormais Mme Penicaud, Ministre du Travail et ex-DRH de Danone qui va décider du sort de Gaël ! Notre mobilisation doit empêcher son licenciement !
La Poste a décidé de frapper fort contre les militantes et militants combatifs. L’intervention du GIPN contre les grévistes du centre de tri de Bègles-Bordeaux en 2005 avait constitué le coup d’envoi de cette offensive. Depuis, les poursuites disciplinaires et pénales, les licenciements, les sanctions disciplinaires se sont multipliées contre les syndicalistes et plus largement contre toutes celles et ceux qui refusent de courber l’échine : 10 ans de mises à pied cumulées par les militantes et militants SUD et CGT en Ile-de-France depuis 2012 ont été recensées, 14 ans depuis 2010 ! 4 militants syndicaux du 92 ont été mis en garde à vue en pleine grève en 2014. Olivier Rosay a subi à lui seul 69 mois de suspension de fonction ! Dans le 92 aussi, Yann Le Merrer a été révoqué, puis en attente de poste suite à l’obligation faite à son employeur de le réintégrer.
Cette logique répressive touche aujourd’hui l’ensemble du monde du travail : plus de 4000 poursuites disciplinaires ou pénales ont été intentées contre des grévistes ou des manifestants depuis le mouvement de 2016 contre la Loi Travail. Mais cette répression est combattue, que ce soit concernant les peines de prison pour les ex-Goodyear, contre les violences policières dans les quartiers populaires, pour les inculpés du procès du Quai de Valmy, à PSA Poissy, pour Loïc de la Compagnie Jolie Môme par exemple. Si la répression est là, c’est bien qu’il y a des résistances. Nous appelons à regrouper tous les cas de répression pour être en mesure de mettre un coup d’arrêt à l’offensive actuelle. Si nous regroupons nos forces, nous pouvons gagner !
Gaël Quirante
... AfficherMasquer

Il y a 1 semaine

FrontSocial
Sudposte Hauts de Seine

[RASSEMBLEMENT CONTRE LE LICENCIEMENT DE GAËL ET LA RÉPRESSION]

Intervention de Gaël hier soir.

Plus de 200 personnes ont bravé la neige. Des Postiers et des Postières de SUD PTT de toute la France. Des camarades sont venus de Rouen, Lisieux... Merci à toutes et tous, ce n'est que le début.

Une course contre la montre s'enclenche dans les 10 jours qui viennent.

Il faut faire un maximum de motions de soutien, de vidéos de soutien, de photos de soutien contre le licenciement de Gaël et pour un regroupement permanent de toutes celles et tous ceux qui veulent s'opposer à la répression.

Une réunion unitaire sera proposé prochainement.

Envoyez tous vos supports de soutien à l'adresse mail suivante :

stoppons.les@gmail.com

Et continuez de diffuser et signer la pétition en ligne :
www.change.org/p/non-au-licenciement-de-gaël-regroupons-nous-contre-lanrepressiona-la-poste-et-ailleurs
... AfficherMasquer

En vidéos