Concours bancaire : que savoir sur ce mécanisme ?

Vous avez en tête de réaliser un projet mais, vu le  budget prévisionnel, vous ne disposez pas d’assez de moyens pour  le lancer. Comme vous, plusieurs personnes se sont trouvées dans les mêmes situations de déficits financiers. Heureusement elles ont pu compter sur l’appui de leur banque. Vous pourriez en faire de même. Dans cet article, nous donnerons plus d’informations sur le concours bancaire, ses différents  types.

Concours bancaire : qu’est –ce – que c’est ?

On désigne par concours bancaire, l’allocation financière attribuée  à un client par une banque où il détient un compte. Le client peut être une personne physique ou une entreprise. Autrement c’est le crédit demandé par une entreprise pour surmonter une difficulté. On classe aussi dans ce terme, l’ensemble de mesures prises par la banque pour permettre à ses clients de gérer leurs besoins de liquidités  en temps voulu. Il existe différents types de concours bancaires, qu’on peut classer en deux groupes : les crédits généraux et les  spécialisés.

Quels sont les crédits généraux ?

Dans les crédits généraux, on regroupe essentiellement le découvert et la facilité de caisse. Quand bien même  ces deux types correspondent à des besoins  bien connus, ils ne sont pas le plus utilisés.

Découvert  autorisé

Ce type de crédit accorde à l’entreprise ou à son bénéficiaire la possibilité d’être endetté (e) sur des semaines voire des mois. Avec ce concours bancaire, son compte passe donc au rouge. De façon concrète, le découvert  est explicité par un contrat rédigé, avec mention de la durée, des taux d’intérêt et autres conditions d’utilisations. Selon le montant accordé, la banque peut prélever plus ou moins 0,5 à 1,5% du crédit. Le découvert autorisé impose à la banque le respect de la durée déterminée, contrairement à la facilité de caisse. Toutefois, il arrive que la banque interrompe l’autorisation. Pour ce faire, elle doit respecter un délai d’usage d’environ deux mois et justifier sa volonté.

Facilité de caisse ou avance de trésorerie

Les entreprises ont recours à la facilité de caisse pour couvrir leurs décalages de  trésoreries entre les recettes et les dépenses. Dans ce cas de figure, également, un contrat d’autorisation est établi suivant le montant, le taux d’intérêt, les conditions d’utilisation  et la durée de moins de 15 jours. On assimile la facilité de caisse à un concours bancaire  à court terme, puisqu’elle n’existe que pour quelques jours. Aussi, ce crédit peut ne pas être accordé à nouveau par la banque, qui d’ailleurs est libre d’y mettre fin sans préavis.

Quels sont les crédits spécialisés ?

Pour ces types de crédit, il faut pouvoir verser à l’entreprise un montant qu’il est capable de rembourser selon le contrat signé. Cette somme devrait lui permettre de financer des activités saisonnières. En contrepartie, la banque peut exiger une garantie. Cela lui permet de sécuriser son investissement. Etants une sorte de concours bancaire, les crédits spécialisés sont les suivants.

L’escompte

Pour une entreprise qui demande du crédit, la banque débitrice concède les effets de commerce de celle-ci. De surcroît les liquidités qui y sont liées ; tout cela avant l’échéance convenue. Parfois le risque est grand pour que la banque fasse un placement. Dans ce cas, le client ne peut bénéficier de l’escompte.

L’affacturage

Il s’agit d’une solution de financement par laquelle un factor prend en charge les besoins de liquidités d’une entreprise. Dans ce concours bancaire, l’établissement privé recouvre les comptes clients et gère tous les risques d’endettement, moyennant des commissions.

Le financement Dailly

Il est valable pour l’intégralité des comptes clients. A l’image de l’escompte, il consiste à rendre à la banque  tous les moyens de remboursement du moment où les factures relatives au règlement  sont reçues.

Ces formules de crédits, généraux ou spécialisés  sont également des solutions à court terme dont les entreprises peuvent bénéficier.

 Autres types de concours bancaires.

Les découverts autorisés, la facilité de caisse et le crédit de campagne  sont considérés comme des concours bancaires courants du fait de leurs délais compris entre 15 à 60 jours. A contrario, il existe des prêts à long  et moyen terme pouvant être accordés sur des années. Ces concours sont connus sous deux formes : le prêt bancaire et le crédit-bail- immobilier /mobilier.

Le concours bancaire est essentiel pour les activités d’une entreprise. Il en existe de différents types pour répondre aux besoins de liquidités des uns et des autres, selon  certaines exigences. Chaque personne (morale ou physique) devrait convenir d’un contrat  avec la banque pour bénéficier du crédit de son choix.

Articles similaires

Laisser un message