Comparaison offres électricité : choisir la meilleure offre

5/5 - (1 vote)

Les entreprises sur le marché français de l’énergie, proposent une multitude d’offres. Cela que ce soit en matière de gaz ou d’électricité. Cette diversité de propositions est caractérisée par des tarifs différents. Par exemple, en mettant l’axe sur le cas de l’électricité, il importe pour la population d’arriver à opérer le meilleur choix. Ce qui leur permet d’optimiser la gestion de leurs revenus pour plus de satisfaction. Pour ce faire, la comparaison des offres d’électricité s’avère être l’un des moyens les plus efficaces. Comment cela est-il possible ? Découvrez-le dans cet article.

Quels sont les types d’offres disponibles ?

En France, les offres proposées par les entreprises fournisseurs d’énergie électrique peuvent être réunies en 04 grandes classes. Ce classement est surtout fonction des tarifs. Ainsi, il existe :

  • Les prix réglementés qui sont fixés par l’État et sont des offres du fournisseur historique EDF (Électricité de France).
  • Les tarifs liés (indexés) aux tarifs réglementés et qui comportent des offres de remises sur le prix du kWh (kilowattheure) d’électricité ou de gaz.
  • Les prix fixes qui évitent aux utilisateurs les augmentations des prix réglementés et qui s’accompagnent des offres de remises sur le prix du kWh d’électricité ou de gaz.
  • Les tarifs fixes pouvant connaître des diminutions selon la variation des prix réglementés.

Les prix réglementés sont aussi connus comme « tarif bleu d’EDF ». Ceux de l’électricité connaissent deux changements au cours d’une année. Depuis plus de 10 ans, ils ne cessent de progresser annuellement. Quant aux prix du marché, ils sont variables selon l’alternance des multiples fournisseurs. EDF demeure l’unique société susceptible de proposer ces deux types d’offres tarifaires dans ses contrats.

Comment procéder à la comparaison des offres d’électricité ?

Il existe des critères pour comparer les offres d’électricité afin de choisir celle qui vous conviendra le mieux. Entre autres, il s’agit du prix, des options tarifaires, du service offert à la clientèle, etc. La qualité n’est pas mise en jeu, car elle demeure la même si l’énergie vient d’un fournisseur historique ou alternatif. C’est un facteur qui incombe plutôt au distributeur d’énergie gestionnaire de réseau (Enedis).

Comparer les tarifs mis en place par les fournisseurs

La comparaison des offres d’électricité doit passer par la lecture d’une grille tarifaire et cela peut se révéler complexe pour certains. Vous n’êtes pas sans savoir que le montant global qu’affiche une facture tient compte de divers éléments à savoir :

  • Le montant de l’abonnement ;
  • Les taxes ;
  • Le prix du kilowattheure (kWh).

Le montant de l’abonnement est fonction de la puissance du compteur et il est généralement fixe. Néanmoins, le fournisseur peut décider de son augmentation après une durée déterminée. Il peut par exemple s’agir d’une ou de deux années.

Les taxes sont fixées par le gouvernement et ils sont estimés approximativement à un tiers de la facture. Ainsi, ils demeurent les mêmes peu importe le fournisseur d’énergie.

Le prix du kWh, c’est la facturation de la consommation énergétique du client. Il se multiplie avec la quantité d’énergie utilisée de façon mensuelle par ce dernier. Il existe un tarif réglementé de vente qui est fixé par l’État. Nommé « Tarif Bleu », il est proposé par EDF. Mis à part cela, les fournisseurs alternatifs mettent des tarifs moins élevés à disposition de la population. Ils peuvent être :

  • Fixe, sur une période déterminée ;
  • Indexé, en général sur les tarifs réglementés de vente ;

Pour les tarifs variables, la garantie d’avoir le même prix, le temps d’un abonnement, n’est pas garanti. En effet, le fournisseur a le pouvoir de le modifier à sa guise en respectant un temps de prévenance d’un mois. Le client en retour, n’a aucun engagement envers lui et peut opter pour un autre fournisseur à n’importe quel moment.

De ce premier critère de comparaison des offres d’électricité, il ressort deux constats. Le premier concerne les foyers de grande consommation d’énergie. Il est dans leur intérêt d’opter pour un prix du kWh peu élevé. Le second est relatif aux foyers ayant des besoins énergétiques moindres. Ils doivent rechercher un montant d’abonnement peu élevé.

Comparer les options tarifaires

Pour une bonne comparaison des offres d’électricité, le consommateur doit avoir une idée des options tarifaires disponibles et leurs contenus. Elles sont diverses à savoir :

  • Celle de base ;
  • Celle des heures pleines ou heures creuses ;
  • Celle dite « Tempo » proposée par EDF.

Au niveau de l’option de base, le prix du kWh demeure le même. Il n’est pas fonction de l’heure, du jour ou de la semaine.

L’option des heures pleines/heures creuses donne droit à des prix avantageux en soirée et en week-end. En retour, l’on assiste à une élévation du prix du kWh en journée qu’en semaine. C’est un choix qui convient aux abonnés ayant des habitudes de consommation non déterminées à cause du décalage horaire. Il est aussi intéressant pour ceux pour qui le démarrage de l’électroménager est programmé pour s’activer et ne fonctionner que la nuit.

Dans l’option Tempo d’EDF, le prix du kWh est non seulement sujet à des variations selon le jour de la semaine, mais aussi selon les heures de la journée. Ici, l’abonné à droit à :

  • Des jours bleus (300 pour être plus précis) caractérisés par des tarifs avantageux ;
  • Une période rouge (22 jours) comprise entre le 1er novembre et le 31 mars où il est contraint de baisser sa consommation d’énergie ;
  • Une période blanche qui fait 43 jours.

C’est une option qui convient principalement aux abonnés qui disposent de :

  • Un compteur Linky communicant doté d’une puissance minimale de 9 kVA ;
  • Un système de chauffage alternatif comme une cheminée par exemple ;
  • Une habitude de consommation d’énergie plutôt souple.

Entre autres, il faut noter que la durée des heures creuses est de 8 heures. Sa répartition est réalisée par Enedis entre 12 h et 17 h, et entre 20 h et 8 h.

Comparer les services clients

La comparaison des offres d’électricité passe également par la connaissance du type de service réservé par chaque fournisseur. La meilleure manière de se fixer consiste à consulter les plateformes de ces derniers. Ceci tout en prenant en considération les avis des autres clients. Les critères sur lesquels il vous faut vous appesantir sont les suivants.

  • La diversité des moyens d’accès aux conseillers : mail, téléphone, tchat SMS, etc.
  • Les heures d’accès au service client ;
  • La réactivité des conseillers (capacité et la rapidité de réaction, le temps de mise en attente, celui de rappel, celui de prise de rendez-vous…) ;
  • Les options de paiement mises à disposition (liquidité, chèque, prélèvement bancaire, carte bancaire, etc.) ;
  • Le mode de gestion des contestations à l’interne avant l’intervention du Médiateur national de l’énergie.

Entre autres, il est possible d’accéder à une offre d’électricité en ligne « online ». Les prix proposés dans ce type de service sont généralement intéressants. Néanmoins, il se fait que la gestion du contrat dans toute son intégralité se déroule de façon virtuelle. Ceci depuis la souscription jusqu’à la résiliation de l’acte. Il n’est donc pas possible de procéder par voie téléphonique.

Pour finir, il faut noter qu’il existe des outils en ligne qui permettent de procéder rapidement à la comparaison des offres d’électricité. Ils peuvent être gratuits ou payants. Mais ils sont très efficaces. Attention ! Ils ne permettent pas de comparer les services à la clientèle.

Articles similaires

Laisser un message