Comment se faire licencier et avoir ses indemnités ?

Il n’est pas rare de voire des personnes éprouver un désir ardent de quitter leur emploi. Cela des suites de certains événements ou encore pour se consacrer à d’autres activités plus enthousiastes. Démissionner est la solution diront certains. Mais cette décision n’est pas facile, car l’employé se verra perdre les avantages de l’allocation chômage. Face à la situation, il commence à penser à comment se faire licencier sans que cela ne lui porte préjudice. Cet article met en exergue les possibilités qui s’offrent à ce dernier.

Que peut-on dire sur comment se faire licencier ?

En général, un licenciement peut survenir des suites d’une faute professionnelle. C’est ainsi que de façon classique, dans la loi du travail, un travailleur peut se faire renvoyer pour une erreur simple, grave, lourde, etc.

  • Un licenciement pour faute simple : il survient lorsque le salarié multiplie les absences sans aucune justification ou qu’il commet des erreurs au niveau de la gestion de la caisse, etc.
  • Un licenciement pour faute grave : à la quête de comment se faire licencier intelligemment, il faudrait retenir que la violation des obligations de la convention de travail (opposition à l’exécution d’une mission, outrage vis-à-vis de l’employeur, d’un collègue ou d’un client, délaissement de poste, etc.) est un moyen.
  • Un licenciement pour faute lourde : une action commise de façon intentionnelle pour nuire à l’entreprise ou à l’employeur.

À propos de comment se faire licencier, mis à part ces situations, le patron peut également se débarrasser de son employé lorsqu’il n’est pas apte à remplir les fonctions à lui, assigner (renvoie pour inaptitude.). Aussi, s’il juge et prouve que ce dernier présente des incapacités professionnelles (renvoie pour insuffisance professionnelle.), c’est-à-dire qu’il n’atteint pas les objectifs, il peut rompre le contrat.

Comment se faire licencier intelligemment sans mettre en péril ses allocations chômage ?

Mis à part une rupture classique qui donne droit forcément à l’ARE (allocation de retour à l’emploi), ceci peu importe la raison ayant conduit à sa mise en place, il existe d’autres possibilités pour se faire licencier sans problème.

La meilleure des options est ce que l’on appelle une rupture conventionnelle. Il se fait que la possibilité soit donnée aux parties (employeur et salarié) de trouver un accord leur permettant de se quitter sans problème. L’on parle d’un licenciement fait à l’amiable. Mais il n’est possible qu’en situation de CDI (contrat à durée indéterminée).

Si la solution à comment se faire licencier intelligemment est un licenciement à l’amiable, elle donne droit à des indemnités de rupture et de congés payés en plus des allocations au chômage. Mais il faut garder à l’esprit que le patron a le droit de s’opposer à cette situation.

Que faire lorsque l’employeur s’oppose à une rupture conventionnelle ?

Dans ce cas de figure, la solution à comment se faire licencier serait un changement d’attitude pouvant conduire le patron à une rupture de contrat. Ici, la manière doit être adoptée avec prudence. Ceci parce que si elle s’avère excessive, l’employé fera face à des préjudices (renvoi pour faute lourde ou grave). Ce qui le mènera certainement au chômage, mais sans aucune indemnité.

Alors, il vaut mieux faire preuve d’insubordination, de non-respect des horaires de travail, d’absences non-justifiées, d’insuffisance professionnelle, etc. En tout cas, il est possible d’adopter des attitudes qui sont consignées comme des fautes simples.

Néanmoins, si l’employé cherche comment se faire licencier intelligemment afin de pouvoir se mettre à son propre compte (création d’entreprise) ou pour reprendre un établissement, il est préférable qu’il démissionne. Car ce cas de figure lui donne droit et de façon naturelle à des allocations chômage.

Quels risques et inconvénients comporte cet acte ?

Les risques auxquels sont exposées les personnes qui cherchent comment se faire licencier ne sont pas négligeables. Pour tout dire, l’adoption d’un comportement inapproprié à son service peut conduire à des conséquences.

  • Le refus de l’employeur de verser des indemnités de départ à l’employé en se basant sur ses comportements inappropriés.
  • Un versement de dommages et intérêts à l’employeur si ce dernier présente les agissements de l’employé comme des faits ayant portés préjudice à son chiffre d’affaires.
  • Si dans comment se faire licencier, le salarié commet des fautes lourdes, il se verra révoqué de sa fonction sans préavis et sans compensation.

C’est pour ces raisons que la rupture conventionnelle reste la meilleure des options. Il faut rappeler qu’il est probable qu’au dépôt de dossier dans une autre structure pour travail, celle-ci contacte votre ancien recruteur. Ce dernier peut exposer les faits ayant conduit à votre licenciement. Ce qui conduira à la mise en péril de votre carrière.

Quelles sont les autres alternatives à comment se faire licencier ?

Il existe d’autres moyens pour quitter son travail sans avoir à se créer une mauvaise réputation.

Le déménagement du conjoint pour raison professionnelle

Si le salarié a son conjoint qui change de résidence pour raison professionnelle, il lui est permis de démissionner sans aucun souci afin d’être à ses côtés. Il s’agit du même cas de figure si l’employé décide de se mettre en couple avec une personne qui est éloignée de lui géographiquement parlant.

La formation

Au lieu de chercher comment se faire licencier intelligemment, l’employé peut donner de façon légitime sa démission pour se consacrer à une formation. Cela peut être dans l’optique de diriger une autre entreprise, de devenir le patron de sa propre boîte ou pour juste acquérir des compétences.

Le volontariat

L’inscription d’une personne à un service civique ou volontaire lui octroie le droit de démissionner. Ceci tout en ayant droit à toutes ses allocations.

La condition de travail

Si au sein d’une entreprise, les conditions de travail laissent à désirer, il vaudrait mieux pour l’employé de se pencher sur ce cas plutôt que de chercher comment se faire licencier intelligemment. Ainsi, si les conditions de travail ne sont pas en phase avec le Code du travail, c’est une raison suffisante pour donner sa démission. Cela constitue une faute commise par l’employeur. Mais il est souvent demandé d’en apporter la preuve.

L’irrespect des droits des salariés

C’est un avantage qui permet à l’employé de mieux négocier un licenciement conventionnel. Ainsi, il bénéficie non seulement des allocations pour chômage, mais il peut aussi espérer percevoir ses indemnités de départ.

Articles similaires

Laisser un message